Formation trading > Formation > Apprendre la bourse

Apprendre la bourse : les rudiments

Lorsqu’on parle de bourse, cela fait référence à un grand marché où différents instruments financiers sont négociés, comme les devises, les actions, les obligations, les matières premières et les fonds mutuels. À l’instar de tous les marchés, la bourse est dominée par deux principales lois : celle de « l’offre » et celle de « la demande ». Pour faire plus simple, plus un actif est recherché, plus son prix grimpera en flèche puisqu’il y aura plus d’acheteurs et à contrario, le prix d’un actif baisse quand le nombre de vendeurs est supérieur à celui des acheteurs. L’objectif de la bourse, concrètement, est de permettre aux entreprises d’avoir le financement nécessaire à leur développement, de créer de la richesse pour les actionnaires ayant pris un risque et enfin soutenir l’économie en augmentant le PIB. Apprendre la bourse pour un particulier via une formation en bourse par exemple lui permettra de participer à l’économie tout en augmentant ses revenus.

Apprendre à investir en bourse facilement
Apprenez la bourse facilement avec des cours de tout niveau et accessibles

Les différentes façons d'apprendre la bourse

Les différentes façons d'apprendre le placement boursier on peut le faire en suivant des cours de trading détaillé et complet qui prendre compte de son niveau et de son objectif de gain. Il est possible aussi d'apprendre en suivant des tutoriels complet pour cela de nombreux Tutoriel de bourse sont disponible sous de nombreux formats. Il est possible aussi de passer par le traditionnel Livre trading ou encore ce qui est de plus en plus prisé, il est commun d'apprendre en suivant des Video de bourse il n'existe pas de meilleures formules, mais le plus important est de se faire accompagner par des professionnel et d'éviter les usurpateurs.

Le fonctionnement et le but de la bourse

Pour les entreprises, la bourse leur permet d’avoir le financement dont elles ont besoin pour développer leur activité en investissant dans les R et D, achetant du matériel, en créant des emplois, etc. Pour cela, elles vendent des parts de leur capital sous la forme d’actions. Ceux détenant lesdites « actions », les investisseurs, pourront alors disposer d’une partie du capital de l’entreprise se traduisant par le versement d’un dividende ainsi qu’à la participation et au vote lors des AG (assemblées générales).

Les investisseurs ne gagnent pas uniquement de l’argent grâce aux actions qu’ils ont achetées. La récompense du risque lié à l’investissement ne s’arrête pas au profit de l’argent. En effet, le placement dans les entreprises contribue au soutien de l’économie dans son ensemble puisqu’il y a une participation intrinsèque à la création de la valeur ajoutée, c’est-à-dire le PIB. Sans cet achat d’actions, les entreprises ne pourraient pas se développer et pire encore, faire banqueroute. On peut dire que placer son argent en bourse est à la fois un acte économique et social. Lorsque les entreprises sont soutenues financièrement, elles créent plus de richesses et de fil en aiguille d’en redistribuer davantage par l’intermédiaire des salaires et des dividendes, tout en créant de nouveaux emplois. À terme, cette action entraîne l’amélioration du niveau de vie de la population.

La bourse repose ainsi sur 3 principes :

  • Financement des entreprises ;
  • Création de richesse pour les investisseurs (actionnaires) ;
  • Soutien de l’économie entraînant une augmentation du PIB.

Les fonctions des marchés boursiers

Suivant les principes mentionnés précédemment, la bourse a ainsi une fonction importante pour l’économie. Les marchés financiers ou boursiers offrent six principales fonctions, lesquelles sont : la détermination du prix, la liquidité, l’efficacité relatives aux coûts, les prêts et emprunts, les informations sur les flux de fonds ainsi que le partage des risques.

La bourse est principalement animée par les institutions financières. Leur rôle est de fluidifier les mouvements ainsi que la circulation des fonds au sein des marchés aux quatre coins du globe ; globalement le système financier mondial dans son ensemble. Lorsqu’on parle d’institutions financières, celles-ci englobent les banques centrales, les banques d’investissement, les banques commerciales, les sociétés d’assurance, mais également les courtiers financiers ainsi que les institutions non bancaires à l’image des coopératives de crédit.

Les marchés boursiers

La bourse réunit de nombreux marchés dans la mesure où plusieurs instruments financiers (actifs) y sont négociés. En fonction de ceux-ci, on distinguera diverses méthodes de règlement et de livraison d’actifs financiers :

Types de marchés par classe d’actifs financiers Détails

Marché des actions

Ce marché fait référence au marché boursier à proprement dit et se présente comme l’un des marchés des capitaux avec le marché obligataire. Il porte sur les actions lesquelles sont des titres de propriété représentant le pourcentage du capital d’une entreprise.

Marché obligataire

Il fait partie des marchés des capitaux et porte sur la transaction de titres de créance émis par des entreprises privées, des collectivités locales, des établissements publics, mais également des États. Ceux-ci donnent droit à des coupons d’intérêts et doivent être remboursés intégralement à la fin de la durée (égale ou supérieure à 1 an).

Marché monétaire

Il s’apparente au marché obligataire, mais avec des titres de créances à court terme, avec une durée inférieure à 1 an. Le marché monétaire se scinde en 2 : le marché interbancaire et le marché des titres de créances négociables (certificats de dépôts, billets de trésorerie et bons du Trésor).

Marché des changes

Ce marché est plus connu sous l’appellation FOREX, la contraction de Foreign Exchange. Sur celui-ci, les transactions (ventes, achats et échanges) portent sur les devises de différents pays. Actuellement, le marché des changes représente le plus grand marché financier au monde.

Marché des dérivés

C’est sur ce marché que sont négociés les actifs financiers dérivés, tels que les options, les swaps, les futures, les forwards et tout autre dérivé de crédits. On parle aussi de marché de couverture puisqu’il permet aux intervenants de se couvrir du risque de variation du prix des actifs, de change ou des taux.

Marché des matières premières

Également appelé marché des commodities, celui-ci porte sur les échanges des produits dérivés liés aux ressources naturelles, tels que les pierres et métaux précieux (or, argent, diamant…), les métaux et minerais (cuivre, zinc…), les hydrocarbures (pétrole, gaz…) ou encore les denrées alimentaires (café, sucre, blé, coton, cacao…).

Marché des capitaux : marché primaire et marché secondaire

Dans la bourse, on parle également de marché primaire et de marché secondaire sur les marchés des capitaux (marché des actions et marché obligataire) ; lesquels sont complémentaires. Pour faire plus simple, le marché primaire s’apparente au marché du neuf dans le commerce et se présente comme le lieu où les titres sont souscrits et émis : émissions d’emprunts obligataires, introductions en bourse, augmentations de capital… Quant au marché secondaire, il s’apparente au marché de l’occasion. C’est là que les titres sont échangés par les investisseurs.

Marchés boursiers pour débutants

La variété de marchés boursiers actuelle permet aux investisseurs d’avoir de nombreuses opportunités pour leur placement, que ce soit à court terme, à moyen terme ou à long terme. L’erreur à ne pas commettre en tant que débutants est de se focaliser uniquement sur un seul marché, généralement les actions boursières. Il faut avoir une vue d’ensemble de tous les marchés dans la mesure où certains peuvent avoir une incidence sur d’autres et inversement. Ces dernières années, les marchés les plus importants sont le Forex, les marchés des capitaux et le marché des dérivés, dont ce dernier inclut le marché des cryptomonnaies (Bitcoin, Altcoin…). Ce qu’il faut retenir par ailleurs sur les marchés, c’est que certains sont plus axés sur le long terme par nature, sur le court terme ou sur une combinaison des deux. C’est le cas des actions et du Forex pouvant être négocié à court et à long terme. Lorsqu’on débute on bourse, on peut ainsi décider de se positionner pour le long terme ou spéculer pour du court terme ; cela dépendra principalement du profil et des objectifs.

Profil d’investisseurs (particuliers)

Apprendre la bourse permet de faire tourner son argent et ainsi le fructifier. Seulement, le type d’investissement effectué ne sera pas le même chez tout le monde dans la mesure où chacun à ses objectifs précis. Pour un apprentissage simplifié du marché boursier et du trading, il faudra ainsi se focaliser sur son comportement par rapport à l’investissement en général.

On investit en bourse avec des techniques et des profils différents, si vous souhait est de devenir trader lisez cet article par contre si vous êtes totalement novice et ne comprenez absolument rien au technique des marchés financiers vous pouvez suivre cet article sur formation trading debutant . Si la façon la plus idéale pour vous et d'apprendre par l'intermédiaire d'une structure établie comme par exemple une école, vous pouvez vous interesser à l'apprentissage par l'intermédiaire d' écoles de trading qui sont nombreuses en France mais aussi en Suisse. Qui dit formation à la bourse et au trading dit formateur, si vous chercher les meilleurs formateurs et a entrer en contact avec ceux qui sont déjà établis vous pouvez le faire sur cette page ou vous trouverez des formateurs en bourse et trading

D’après les résultats de nombreuses enquêtes, on distingue 5 profils d’investisseurs chez les particuliers :

Profils d’investisseurs Caractéristiques

Déçus de la bourse

Niveau : Débutant
Caractère : Spéculatif à 70 % - Sécuritaire à 30 %
Profil : Expérience négative, mais estime qu’il y a une opportunité tout en restant méfiant
Objection : Complexité de la bourse, méfiance envers les formateurs sur internet, mauvaise distinction des formateurs

Investisseur 3.0

Niveau : Intermédiaire
Caractère : Prudent à 30 % - Sécuritaire à 40 % - Spéculatif à 30 %
Profil : Bonne connaissance de la bourse et des placements avec une conviction de gains réguliers après des formations correctes
Objection : Crainte de l’effet Yoyo (gain, perte, gain…)

Investisseur patrimonial

Niveau : Intermédiaire
Caractère : Prudent à 50 % - Sécuritaire à 50 %
Profil : Épargnant recherchant des investissements rapportant sur le long terme
Objection : Ras-le-bol des formateurs affirmant des gains démentiels, souscription à une assurance vie suffisante

Investisseur spéculatif

Niveau : Intermédiaire/Avancé
Caractère : Spéculatif à 100 %
Profil : Goût du risque prononcé pour des gains rapides et élevés
Objection : Pas de placement sur le long terme

Investisseur passif

Niveau : Débutant
Caractère : Prudent à 50 % - Sécuritaire à 50 %
Profil : Investissement effectué par autrui, mais estime qu’il y a plus d’argent à se faire
Objection : placement automatique réalisé par son institution financière avec des gains de X %

Résumé

La bourse représente un vaste marché financier sur lequel de nombreux produits et instruments sont négociés : actions, obligations, trackers, certificats, warrants, produits dérivés, matières premières… Lorsqu’un particulier souhaite se lancer sur le marché boursier, c’est qu’il désire faire fructifier son argent. Le marché boursier réunit plusieurs marchés : marché des actions, marché obligataire, marché monétaire, marché des changes, marché des dérivés et marché des matières premières. Pour pouvoir utiliser leur argent à bon escient, les particuliers devront apprendre les rudiments et les rouages de la bourse, et cela commence en connaissant leur profil d’investisseur : investisseur patrimonial, investisseur spéculatif, investisseur passif, investisseur 3,0, etc.

Laisser un commentaire