La finance, le guide

En terme compréhensible pour tout le monde, la finance représente les mécanismes et les institutions apportant à l’économie les capitaux dont elle a besoin pour fonctionner. Elle consiste à analyser les décisions survenant dans les entreprises ou dans la société en général pour assurer une utilisation optimale des ressources permettant alors d’améliorer le bien-être de tout le monde. La finance fait tourner l’économie ; c’est un cycle de changement perpétuel et d’éternel renouvellement. Elle est la base du système capitaliste et assure que les décisions prises engendrent de la richesse et créent de la valeur. La finance permet alors à tout un chacun d’accéder à un niveau de vie plus élevé. On dénombre plusieurs domaines de la finance, dont les plus importants pour les particuliers sont l’épargne et l’investissement (placement). Focus sur tout ce qu’il y a à savoir sur la finance.

Finance le guide
Suivre le guide de la finance

Votre finance

Pour un non initié, un particulier lambda, la finance lui permet d’épargner son argent et de le faire fructifier en le plaçant. En fait, c’est tout à fait ça. En pensant de cette manière et en se mettant en action, il participe alors à la continuité de ce flux de capital utilisé pour faire le bonheur de tout un chacun.

Le concept d’épargne

Qu’est-ce que l’épargne

Ce que l’on appelle épargne, ce sont les économies que l’on fait au cours de notre vie. À un moment donné, on peut tous économiser de l’argent pour faire face aux aléas de la vie, préparer sa retraite, financer un projet et d’autres encore. L’épargne peut prendre deux formes :

Épargne liquide Épargne financière

- De l’argent disponible immédiatement ;
- Ressources utilisées quotidiennement ;
- Compte courant (compte bancaire classique), livret A, livret jeune…

- De l’argent que l’on fait fructifier pour bénéficier de plus-values ;
- Investissement rémunérateur pouvant être placé dans un établissement bancaire classique ou sur des produits comme l’immobilier ou des actifs financiers.

Le concept de placement

Placement, le guide

Le concept de placement fait aussi référence à l’épargne. Celui-ci peut être bancaire ou financier. On distingue des placements à court terme, à moyen terme et à long terme. Le choix du type de placement dépendra des objectifs que l’on s’est fixés. Par ailleurs, certains placements sont plus sûrs que d’autres, notamment les placements bancaires auxquels la majorité des gens sont attachés.

Placements bancaires :

Ce sont les placements usuels des particuliers qui sont généralement ceux les plus sûrs. Les placements bancaires peuvent être de différents types :

  • - Livret A : C’est un compte épargne défiscalisé qui est le plus utilisé en France avec un taux de 0,5 % depuis le 1er février 2020 pour un plafond de 22 950 € disponible à tout moment.
  • - Livret jeune : Il s’agit du placement bancaire destiné aux 12 à 25 ans et fonctionnant sur le même principe que le livret A, mais avec un taux de rémunération plus élevé (à partir de 1,25 %). Par contre, le dépôt maximal est de 1 600 €. - Compte courant rémunéré : C’est un compte bancaire sur lequel les dépôts d’argent sont quotidiennement rémunérés.
  • - Épargne logement : Compte épargne logement (CEL) ou plan d’épargne logement (PEL), ce type d’épargne bancaire permet de profiter d’une épargne rémunérée liée à un prêt immobilier.

Placements financiers :

Il s’agit de placements plus rémunérateurs que les placements bancaires, mais ils peuvent impliquer des risques liés aux fluctuations des marchés financiers. Parmi ces placements financiers, il y a l’assurance vie et les plans d’épargne retraite.

  • - Assurance vie : C’est un contrat d’épargne signé avec une compagnie d’assurance. On peut mettre son épargne sur un fonds en euros sécurisé ou le dynamiser en le plaçant sur des supports en unités de compte.
  • - Plans d’épargne retraite : C’est un placement destiné à financer les retraites. Plusieurs dispositifs sont disponibles comme le contrat Madelin pour les travailleurs non-salariés, le plan d’épargne retraite populaire ou le plan d’épargne pour la retraite collectif (dispositif d’épargne salariale).

Immobilier et bourse, des placements financiers rémunérateurs

L’investissement

Parmi les placements financiers les plus rémunérateurs, il y a l’immobilier et la bourse. Par contre, ceux-ci peuvent être risqués dans la mesure où ils sont soumis à des fluctuations. L’investissement dans l’immobilier peut se faire de nombreuses façons et il en va de même pour la bourse où différents produits financiers permettent de faire fructifier son capital.

Placement immobilier :

En matière de placement immobilier, on retrouve en tête de file l’investissement locatif consistant à se constituer un patrimoine pour obtenir un complément de revenus mensuels en le louant. On pourra par exemple espérer des rendements jusqu’à 10 % suivant le type de biens et la situation géographique. Sinon, il y a aussi les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) à travers lesquels on peut investir dans un parc immobilier et ainsi détenir des parts dans celui-ci. L’avantage avec ce placement, c’est que le ticket d’entrée a un faible coût, à partir de 5 000 €. L’inconvénient, c’est que l’on ne sait pas vraiment dans quel bien on investit. Dernièrement, il y a un nouveau concept de placement immobilier qui fait fureur : le crowfunding immobilier. Le principe est de financer les promoteurs immobiliers en investissant dans leur programme avec un ticket d’entrée assez faible (dès 1 000 €) pour un rendement entre 7 % à 10 % net avant impôts suivant les projets, et un retour sur investissement rapide allant de 12 à 30 mois toujours selon les projets.

Placement boursier ou investissement en bourse :

Il s’agit d’un moyen très rémunérateur de faire fructifier son capital. Un investisseur place son argent en titres et actifs financiers cotés en bourse, en parts de fonds d’investissement ou d’autres organismes qui détiennent et gèrent un portefeuille boursier. Pour pouvoir le faire, il faudra ouvrir un compte spécifique : PEA (plan d’épargne en actions) ou CTO (compte titre ordinaire). C’est sur celui-ci que les produits achetés seront détenus et il sera possible de les faire fructifier en les vendant plus cher que leur prix d’origine ou en profitant de dividendes dans le cas des actions. Un investissement en bourse présente plusieurs avantages :

  • - élargissement de l’horizon d’investissement du fait des nombreux produits disponibles ;
  • - possibilité d’obtenir des gains et rendements élevés ;
  • - diversification du patrimoine ;
  • - accès facilité au marché boursier grâce à des tickets d’entrée peu onéreux (on peut acheter une action pour 10 € par exemple).

Par contre, la bourse représente le placement le plus risqué puisque l’investisseur peut perdre son capital. L’adage en bourse veut que l’on place de l’argent que l’on est prêt à perdre. Mais cela concerne principalement des produits spécifiques comme les options binaires. Pour les obligations et les titres de créances à court terme, par exemple, l’investisseur est certain de faire des bénéfices puisqu’il connaît à l’avance les termes de son investissement : taux, échéance, etc.

Comment investir en bourse : seul ou via un intermédiaire

Deux possibilités sont offertes à l'investisseur qui souhaite placer son capital en bourse, il peut soit :
  • Le faire placer par un fonds d'investissement ou une banque, qui se rémunérera au pourcentage de l'argent placé
  • Investir seul sur les marchés financier, un apprentissage de la bourse est alors nécessaire pour apprendre tout le fonctionnement et les rouages des marchés financiers. Pour suivre une Formation à la bourse rien de plus simple de nos jours, de nombreuses formations en ligne sont disponible, mais également dans des école de trading ou de bourse.

Avec l’immobilier ou la bourse, les investisseurs peuvent atteindre l’indépendance financière, qui représente la notion où un individu n’a plus à travailler pour percevoir un salaire, mais faire travailler son argent issu des investissements qu’il fait - revenus passifs.

Finance de marché

Lorsqu’on parle de finance de marché, cela représente le secteur financier touchant au fonctionnement et aux opérations sur les marchés financiers. Celle-ci recouvre ainsi les éléments se rapportant aux émissions, aux opérations et aux transactions portant sur des titres de placement et leurs dérivés : actions, obligations, CFD, warrants, certificats, titres de créances, devises, etc.

La finance de marché peut être simplifiée en marché financier sur lequel sont émises, échangées et vendues des valeurs mobilières. Son fonctionnement repose principalement sur l’activité de deux secteurs, dont les fonctions diffèrent les unes des autres, mais restent complémentaires entre elles :

  • - marché primaire = marché financier = émission de nouvelles valeurs mobilières ;
  • - marché secondaire = bourse = échange et vente de valeurs mobilières déjà émises.

Les entreprises œuvrant sur les marchés boursiers

Parmi les nombreux acteurs de la bourse, les plus importants restent les entreprises cotées. Ce sont elles qui permettent en gros de faire tourner les marchés financiers. Celles-ci proposent des parts de leurs capitaux propres sous forme d’actions aux investisseurs (particuliers, personnes morales, gouvernements…) en contrepartie de leur financement. Elles peuvent proposer des dividendes pour que leurs actionnaires puissent profiter de gains de leur investissement. En parallèle de ces sociétés cotées, il y a les établissements financiers chargés de les mettre en relation avec les investisseurs : banques, fonds d’investissement et maisons de courtage (courtier en ligne). C’est par l’intermédiaire de ces institutions que les investisseurs peuvent acheter des titres financiers.

Les entreprises de placement sur les marchés financiers

fonds d’investissement ou de placement

Quand on souhaite investir en bourse on peu le faire en plaçant seul son épargne ou on peut également passer par un intermédiaire qui est chargé de placé l'épargne de l'investisseur. Ces entreprises sont les fonds d’investissement ou de placement, mais aussi les célèbres Hedge fund connus pour leur placement alternatifs. Ces entreprises moyennant rémunération mensuelle ou annuelle sont chargées de placer en bourse les économies d'investisseurs.

Le marché boursier

Lorsqu’on parle de marché boursier, on pense directement au marché des actions. Ce n’est pas faux, mais c’est incomplet. Le marché boursier englobe différents marchés financiers sur lesquels les investisseurs peuvent choisir différents produits, actifs et titres à acheter. Voici les principaux marchés financiers :

Marchés financiers

Marché des actions

C’est ce que l’on appelle à tort marché boursier. Il s’agit du principal marché sur lequel interviennent les investisseurs. Ce marché des capitaux porte sur les actions comme son nom l’indique.

Marché des obligations

Le marché des obligations représente le marché sur lequel les entreprises se financent par l’intermédiaire de titres de dettepart d’emprunt donnant droit à la perception d’un intérêt. Les obligations ont des termes précis connus à l’avance : taux d’intérêt, durée (supérieure ou égale à un an), échéance de remboursement…

Marché monétaire

Il s’agit d’un marché se rapportant au marché obligataire (marché des obligations), dont les titres de dette appelés titres de créances négociables (TCN) ont une durée courte (1 an au maximum) : certificats de dépôts pour les établissements de crédit, bons du trésor, billes de trésorerie, bons à moyen terme négociables…

Marché des changes

Également appelé Forex (Foreign Exchange), le marché des changes se présente comme le plus grand marché financier au monde sur lequel des devises sont échangées entre elles (paire de devises) : dollars, yuans, euros, yens, francs suisses…

Marché des dérivés

Ce marché porte sur toutes les transactions relatives aux actifs financiers dérivés. On parle de produits dérivés pour qualifier des instruments dont la valeur dérive de celle d’un actif sous-jacent : indice boursier, devise, matière première…

Marché des matières premières

Le marché des matières premières porte comme son l’indique aux matières premières, plus précisément aux produits dérivés se rapportant aux ressources naturelles : pierres précieuses, denrées alimentaires, minerais, métaux précieux… Les investissements sur ce marché se font par l’intermédiaire de divers supports : trackers répliquant le cours des matières premières, turbos, certificats, OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières)…

L’État et la bourse

Contrairement à ce que l’on peut penser, les marchés boursiers ne sont pas fermés à l’État. Au contraire, les gouvernements des quatre coins du globe, ceux ayant les moyens bien évidemment, ont choisi d’investir en bourse pour augmenter leur trésorerie afin d’améliorer l’économie globale de leur pays. En France par exemple, l’État détient de nombreuses actions de divers groupes et entreprises : EDF, Airbus, Alstom, FDJ, Peugeot, Engie, ADP, etc. Au 30 juin 2019, la valorisation boursière du portefeuille coté de l’État français s’établissait à 75,1 milliards d’euros avec une prédominance du secteur de l’énergie (+48 %) et du secteur aéronautique/défense (+30 %).

Quand on s'intéresse à ses économies ou un héritage ou autre source d'argent on pense forcement à l'épargne et pour efficacement le placer on peut choisir divers placements ou également des investissements le but étant de soit se générer des revenus réguliers ou dans les projets les plus ambitieux d'en vivre et même d'atteindre l'indépendance financière

Résumé

La finance se présente comme l’ensemble des procédés et des institutions qui apportent à l’économie les capitaux dont elle a besoin pour fonctionner. On peut distinguer deux concepts de finance pour les particuliers : le concept d’épargne (épargne liquide et épargne financière) et le concept de placement (immobilier, bancaire, financier et boursier). Il y a également la finance de marché représentant le secteur financier qui touche au fonctionnement et aux opérations sur les marchés - marché financier pour simplifier : marché primaire et marché secondaire sur lesquels des valeurs mobilières sont émises, vendues et échangées entre elles. Le marché financier peut par ailleurs être appelé marché boursier lequel recouvre différents marchés sur lesquels les investisseurs peuvent faire fructifier leur argent : marché des actions, marché des obligations (marché obligataire), marché monétaire, marché des changes, marchés des dérivés et marché des matières premières.

Laisser un commentaire