Fonctionnement d’un pool de minage

Un pool de minage a pour objectif d’extraire de la cryptomonnaie. Cette extraction implique deux fonctions qui sont la libération d’un nouveau jeton dans le système ainsi que la vérification et l’ajout de transactions dans le grand livre public de la blockchain. Le pool représente un réseau d’ordinateurs connectés à Internet souvent équipés de dispositifs matériels et de logiciels spécifiques pour l’exploitation de crypto pour le contrôle et la gestion du processus d’exploitation. L’extraction est semblable à la résolution d’énigmes mathématiques plus ou moins complexes nécessitant une puissance de traitement élevée. Le pool de minage fonctionne à la manière d’un coordinateur pour tous les membres et assure de nombreuses fonctions : gestion des hachages, recherche de récompenses, enregistrement du travail effectué et attribution de parts de récompense après vérification. Zoom sur l’essentiel à savoir sur le fonctionnement d’un pool de minage.

Fonctionnement d'un pool de minage
L’essentiel à savoir sur le fonctionnement d’un pool de minage

Le processus de minage

Le minage est un processus visant à extraire des cryptomonnaies qui implique deux fonctions. D’un côté, il faudra libérer un nouveau jeton crypto dans le système et de l’autre, il sera nécessaire de vérifier et d’ajouter des transactions dans le grand livre public de la blockchain. L’extraction de crypto nécessite un processus de calcul intensif avec une puissance de traitement élevée en plus d’une grande consommation d’énergie. Le mineur est celui qui assure le processus et c’est celui qui résout le casse-tête en premier qui place le bloc suivant sur la blockchain et en contrepartie il est récompensé par un jeton nouvellement ajouté ou des frais liés aux transactions réalisées dans le bloc. Le procédé d’exploitation de crypto est configuré de manière à ce que le niveau de difficulté augmente automatiquement plus il y a de mineurs travaillant dessus tandis qu’une baisse du nombre de mineurs atténue le niveau de difficulté. Sur le plan informatique, la recherche de nouveaux blocs devient de plus en plus difficile dans la mesure où la puissance de calcul nécessaire augmente drastiquement que cela devienne peu pratique et beaucoup trop onéreux pour les mineurs individuels, d’où la création d’un pool de minage ou l’adhésion à un pool déjà existant.

Les fonctions d’un pool de minage

Un pool de minage fonctionne principalement comme un coordinateur pour tous les membres du pool. On peut parler d’une entité centrale – ce qui est paradoxal étant donné que la blockchain fonctionne de manière décentralisée. Ses fonctions impliquent alors la gestion de tous les hachages des membres, la recherche de récompenses en concordance avec les efforts regroupés de la puissance de traitement disponible, l’enregistrement du travail réalisé par chacun des membres et l’attribution de parts de récompense aux membres proportionnellement au travail effectué après une vérification adéquate. En fonction du pool, des frais peuvent être facturés à chaque mineur.

L’attribution du travail des membres du pool peut se faire de deux manières :

  • La méthode d’attribution d’une unité de travail qui se compose d’une gamme particulière de nonce (nombre arbitraire destiné à être utilisé une seule fois) qui est le nombre pour lequel les mineurs calculent. Une fois le travail effectué sur la plage attribuée, une nouvelle demande pour une nouvelle unité de travail à attribuer est placée.
  • La méthode d’exploration de données qui permet aux membres de choisir autant de travail qu’ils souhaitent – aucune affectation n’est attribuée par le pool de minage. Cette méthodologie garantit par ailleurs que deux membres ne prennent pas la même gamme. Il est par ailleurs possible d’avoir un pool de pools afin d’améliorer davantage le rendement.

Le partage des récompenses

Lorsque l’identification du hachage de bloc est réussie, cela mène à une récompense pour le pool. Celle-ci est alors partagée suivant le mécanisme de partage adopté. Les partages font état de la quantité de travail que l’ordinateur de chaque membre contribue au pool. Il existe deux types d’actions : acceptation et rejet. Lorsque les partages sont acceptés, cela indique que le travail réalisé par un membre a grandement contribué à l’extraction de nouveaux jetons et cela est récompensé. Quant aux partages rejetés, cela représente un travail qui n’a pas contribué à l’extraction de jetons et donc ne sont pas payés. Même si l’ordinateur d’un membre exécute un travail avec succès, mais que celui-ci le soumet en retard, cela constitue un travail rejeté. Aucun membre ne souhaite que son travail soit rejeté, mais dans les faits, les partages rejetés sont inévitables. En effet, il n’est pas possible que tous les calculs réalisés sur l’ordinateur d’un membre du pool de minage soient toujours soumis à temps ni utiles à l’extraction de jetons.

Différentes méthodes de partages

Les membres d’un pool sont récompensés suivant leurs actions acceptées ayant aidé à l’extraction d’un nouveau bloc de tokens. Il faut savoir qu’une action n’a pas de valeur réelle et agit seulement comme une méthode comptable afin de maintenir une répartition équitable des récompenses. Suivant la base des partages acceptés, le pool de minage récompense ses membres de différentes manières :

  • PPS (pay-per-share) : Il s’agit d’un paiement instantané sur la base des actions acceptées apportées par le membre qui est alors autorisé à retirer ses gains du solde existant du pool.
  • PROP (proportionnel) : Lorsqu’un tour de minage se termine, une récompense proportionnelle au nombre de parts du membre par rapport au nombre total de parts existant dans le pool est offerte.
  • SMPPS (shared maximum pay per share) : Il s’agit d’une méthode semblable au PPS, mais limitant le paiement au maximum que le pool a gagné.
  • ESMPPS (equalized shared maximum pay per share) : La méthode de paiement par action maximale partagée égalisée est semblable à celle du SMPPS, mais la distribution des paiements se fait de manière égale pour tous les mineurs du pool.

Lorsqu’on souhaite rejoindre un pool de minage particulier, il est important de prêter une attention particulière à la manière dont chaque pool distribue ses paiements entre chaque membre ainsi qu’aux frais qu’il facture. Généralement, les pools facturent entre 1 % et 3 %.

D’autres articles relatifs :

Résumé

Un pool de minage peut être défini comme un coordinateur d’un ensemble d’ordinateurs destinés au minage qui a pour objectif d’extraire de la cryptomonnaie. L’extraction implique deux fonctions : libération d’un nouveau token dans la blockchain et la vérification ainsi que l’ajout de transactions dans le grand libre public de la chaîne de blocs. Le pool assure alors différentes fonctions, comme la gestion des hachages, la recherche de récompenses, l’enregistrement du travail réalisé et l’attribution de parts de récompense après une vérification appropriée. Les récompenses tombent lorsque le travail est accepté, c’est-à-dire que lorsque le calcul effectué par l’ordinateur d’un mineur contribue à l’extraction d’un nouveau jeton de cryptomonnaie – dans le cas contraire, aucune récompense n’est attribuée. Les pools de minage utilisent différentes méthodes de partages des récompenses : Pay-per-Share (PPS), Shared Maximum Pay Per Share (SMPPS), proportionnel (PROP) ou encore Equalized Shared Maximum Pay Per Share (ESMPPS).

Laisser un commentaire