Qu'est-ce qu'un mineur ASIC ?

Un mineur ASIC fait se présente comme un appareil ou du matériel informatique utilisant des circuits intégrés spécifiques à une application (ASIC) dont le seul objectif de « miner » une cryptomonnaie. Chaque mineur ASIC est généralement conçu pour exploiter une monnaie virtuelle spécifique. Un mineur ASIC Bitcoin ne peut alors exploiter que des BTC tandis qu’un mineur ASIC Ether ne peut alors exploiter que des ETH. Les appareils ASIC sont des dispositifs de minage coûteux et complexes, mais très efficaces et ils ne cessent de se développer – la dernière génération fonctionne environ à 29,5 joules par Terahash.

Qu'est-ce qu'un mineur ASIC
Un mineur ASIC Ether pour exploiter des ETH

Fonctionnement des ASIC

Les microprocesseurs des ordinateurs et des appareils mobiles ou encore les puces des RAM sont des circuits intégrés à usage général tandis que les ASIC sont des circuits intégrés spécifiques dédiés à l’extraction des cryptomonnaies. Originellement, le créateur de Bitcoin voulait que le BTC soit exploité sur des unités centrales de traitement d’ordinateurs de bureau ou portables couramment utilisés. Toutefois, aujourd’hui, les ASIC Bitcoin ont largement dépassé, que ce soit les processeurs (CPU) ou les unités de traitement graphique (GPU), que ce soit en termes de consommation d’électricité (consommation réduite) que de capacité de calcul (capacité supérieure). C’est à partir de mi-juin 2013 que les autres dispositifs d’extraction ont commencé à rencontrer des goulots d’étranglement dans le minage de BTC, mais les mineurs Bitcoin ASIC ont conservé leur avance grâce à leur matériel dédié qui est optimisé pour calculer efficacement les fonctions de hachage permettant de produire un nouveau jeton contre une récompense.

Développement du mineur ASIC

L’extraction de cryptomonnaie est requise par les blockchains utilisant le mécanisme de consensus PoW (proof of work) ou preuve de travail comme Bitcoin afin de mener à bien leurs opérations. Le processus de minage nécessite de résoudre des problèmes mathématiques complexes à l’aide de fonctions de hachage intrinsèques liées au bloc contenant les données de transaction. Le premier mineur qui trouve la solution peut valider la transaction et ajouter le bloc au réseau. Chaque validateur qui ajoute un bloc à la blockchain est récompensé par des jetons de BTC.

Lorsque le Bitcoin a été lancé en 2009, tout ordinateur doté d’une puissance de calcul adéquate pouvait alors miner des BTC, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, en fait depuis plusieurs années déjà. La popularité croissante de Bitcoin et d’autres cryptomonnaies ont alors attiré des groupes de cryptomineurs de part et d’autre de la planète. Dans le même temps, l’extraction de cryptos est devenue plus difficile. La course pour exploiter le plus de « puissance de hachage » a alors commencé et c’est là que sont nés les mineurs ASIC suite à cette quête de toujours plus de puissance de hachage. C’est l’entreprise chinoise Bitmain qui a popularisé les dispositifs ASIC et c’est d’ailleurs elle qui domine les activités minières ASIC Bitcoin grâce à sa gamme Antminer.

En avril 2022, le géant de l’informatique Intel a lancé une nouvelle puce d’extraction de BTC baptisée Blockscale ASIC, une solution aux préoccupations ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) auxquelles le marché du Bitcoin fait face. Ce dispositif est doté d’un processeur ASIC pour l’algorithme de hachage sécurisé SHA-256, et caractérisé par un taux de hachage pouvant atteindre 580 GH/s (gigahash par seconde) pour une efficacité énergétique allant jusqu’à 26 J/TH (joules par terahash).

D’autres articles relatifs :

Résumé

On parle de mineur ASIC pour désigner un appareil ou du matériel informatique qui utilise des circuits intégrés spécifiques à une application ou ASIC dont le seul but est de miner (extraire) une cryptomonnaie. Généralement, chaque mineur ASIC est conçu pour exploiter uniquement une monnaie numérique spécifique : BTC, Litecoin, ETH, etc. Ainsi, un mineur ASIC Bitcoin ne pourra exploiter que des BTC et ainsi de suite. Les dispositifs ASIC ont rapidement dépassé les microprocesseurs d’ordinateurs (CPU) et les unités de traitement graphique (GPU) : moins énergivore avec une capacité supérieure de calcul. Depuis la mi-juin 2013, alors que les autres dispositifs se sont confrontés à des goulots d’étranglement, les mineurs ASIC ont continué à avancer. Bien que ces dispositifs soient complexes et coûteux, cela n’empêche qu’ils sont performants et continuent de se développer. C’est la société chinoise Bitmain qui a popularisé les dispositifs ASIC et elle est la leader dans les activités minières ASIC Bitcoin. Aujourd’hui, la dernière génération d’appareils à circuits intégrés spécifiques à une application fonctionne environ à 29,5 joules par Terahash.

Laisser un commentaire