Investir dans le lithium

Le lithium a le vent en poupe ces dernières années. Il s’agit d’une matière première utilisée dans la fabrication de différents éléments, tels que les batteries des téléphones et des voitures électriques, mais également des verres et des céramiques ainsi que des thermoplastiques et du caoutchouc. Métal léger, le lithium a connu une forte demande avec des prix ayant connu une hausse considérable en 2022 – prix multipliés par 2,5 par rapport à 2021. Considéré comme le nouvel or de demain, le lithium fait l’objet de convoitise des investisseurs, mais contrairement à l’or et d’autres matières premières, celui-ci n’est pas encore coté sur les marchés financiers. Pour pouvoir investir dans les matières premières en bourse comme le lithium, il sera alors nécessaire de passer par l’intermédiaire d’entreprises minières l’exploitant en achetant leurs actions, par exemple. Voyons cela de plus près !

Investir dans le lithium
Savoir investir dans le lithium

Origine, réserves terrestres et exploitation du lithium

Présent dans le tableau périodique des éléments à la 3e place avec le symbole Li, le lithium est le 33e élément le plus abondant sur notre planète. Ce métal alcalin mou de couleur gris argenté est connu pour se ternir et s’oxyder très rapidement au contact de l’eau comme de l’art. C’est le chimiste suédois Johan August Arfwedson qui l’a découvert en 1817 – à noter que le lithium n’existe pas à l’état pur dans la mesure où il a une grande réactivité à l’air et à l’eau lui conférant une teinte gris foncé virant rapidement au noir et à l’anthracite. Cette découverte est principalement due à l’analyse de la pétalite, une roche découverte sur l’île de Utö en Suède par José Bonifácio de Andrada e Silva. La production commerciale de lithium débute en 1923 par l’entreprise allemande Metallgesellschaft AG utilisant l’électrolyse d’un mélange de chlorure de lithium et de chlorure de potassium fondu.

Par la suite, de nombreux pays commencent à exploiter et à produire du lithium via différents métaux alcalins puisque le lithium n’existe pas en concentration qui permettrait une exploitation économique rentable qu’en très peu de lieux sur Terre : chlorure de lithium (LiCl), silicates (pétalite, spodumène…), hectorite (argile issue de l’altération de certaines roches volcaniques), jadarite (borate) et rhassoul (argile marocaine riche en stevensite). La production mondiale de lithium a largement augmenté entre 2020 et 2021 en passant de 82,5 kt (kilotonnes) à 100 kt. Pour ce qui est des réserves, l’USGS (institut d’études géologiques des États-Unis) estime que les réserves mondiales prouvées sont de 22 Mt (millions de tonnes) fin 2021 tandis que les ressources identifiées seraient de 89 Mt.

Les réserves de lithium prouvées, selon l’USGS, se répartissent principalement entre :

  • Le Chili à 42 % ;
  • L’Australie à 26 % ;
  • L’Argentine à 10 % ;
  • La Chine à 7 % ;
  • Les États-Unis à 3,4 %.

Les ressources identifiées se trouvent quant à elles en :

  • Bolivie à 24 % ;
  • Argentine à 21 % ;
  • Chili à 11 % ;
  • États-Unis à 10 % ;
  • Australie à 8 % ;
  • Chine à 6 %.

La production mondiale de lithium en 2021 a augmenté de 21 % par rapport à 2020 selon l’USGS avec pour principaux producteurs l’Australie à 55 %, le Chili à 26 %, la Chine à 14 % et l’Argentine à 6 %. Au rythme de 2021 avec 100 000 tonnes par an, les réserves de 22 millions de tonnes correspondent à 220 ans de production.

Production mondiale, réserves prouvées et ressources estimées

Pays Production 2018 Production 2019 Production 2020 Production 2021 (estimée) Réserves prouvées Ressources estimées

Australie

58 800 45 000 39 700 55 000 5 700 000 7 300 000

Chili

17 000 19 300 21 500 26 000 9 200 000 9 800 000

Chine

7 100 10 800 13 300 14 000 1 500 000 5 100 000

Argentine

6 400 6 300 5 900 6 200 2 200 000 19 000 000

Brésil

300 2 400 1 420 1 500 95 000 470 000

Zimbabwe

1 600 1 200 417 1 200 220 000 500 000

États-Unis

900 900 900 900 750 000 9 100 000

Portugal

800 900 348 900 60 000 270 000

Total

92 900 86 800 83 485 105 700 19 725 000 51 540 000

Analyse de la filière lithium : pourquoi investir dedans ?

En 2022, la demande mondiale en lithium a battu des records, notamment pour le carbonate de lithium, principalement utilisé pour la fabrication de batteries. En janvier 2021, une tonne se vendait 6 430 € tandis qu’en janvier 2022, le prix est passé à 45 000 € environ la tonne, soit un prix multiplié par 7 en 12 mois et cela continue de grimper actuellement. Cette augmentation de la demande ainsi que le prix résultent notamment de nombreux facteurs.

Une conséquence positive de la pandémie de Covid-19 sur le marché du lithium

Si de nombreuses entreprises et industries de part et d’autre de la planète ont été touchées de plein fouet par le Covid-19 – d’autres ont vu leur cours de bourse dégringoler tandis que d’autres ont mis les clés sous la porte, l’industrie du lithium n’a pas vraiment été touchée par la pandémie. Bien au contraire, il semblerait que celle-ci lui ait été bénéfique, particulièrement sur le marché des batteries au lithium-ion polymère et au lithium-ion – ces dernières sont utilisées pour les véhicules électriques et ont vu leur marché atteindre 44,2 milliards de dollars en 2020 avec une estimation à 94,4 milliards de dollars en 2025 pour atteindre les 116,6 milliards de dollars d’ici 2030 – soit une croissance ultrarapide.

La transition énergétique amorcée en Europe et en France

Le 8 juin 2022, « les députés européens ont approuvé, malgré une forte opposition, la proposition de réduire à zéro les émissions de CO2 des automobiles neuves à partir de 2035, n’autorisant à partir de cette date (2035) que la vente de véhicules électriques ». Il s’agit d’une décision historique en passe de révolutionner l’industrie automobile en augmentant alors la demande en lithium pour les véhicules électriques. Cette transition énergétique est une des origines des besoins records en lithium. Par ailleurs, Imerys, une multinationale spécialisée dans les minéraux, a annoncé le 24 octobre 2022, le lancement d’un projet d’exploitation de lithium baptisé « Emili » (exploitation de mica lithinifère). La société française exploitera dans le département de l’Allier, sur son site de Beauvoir, dans le Massif central, un gisement géant de lithium d’ici 2027 pour produire 34 000 tonnes d’hydroxyde de lithium chaque année pendant 25 ans ; de quoi équiper 700 000 véhicules électriques au minimum tous les ans. La production de lithium en France devrait améliorer la situation du pays dans le secteur des matières premières.

Une tonne de lithium à plus de 68 000 $ sur le marché chinois

D’un autre côté, la Chine, qui est une puissance mondiale de ce XXIe siècle, a un important impact sur les cours des métaux, comme le cuivre et le lithium. Sous l’impulsion d’une classe moyenne en plein développement, le marché chinois montre un appétit gargantuesque pour le lithium considéré comme l’or blanc ou l’or de demain. Aujourd’hui, l’empire de Xi Jinping est le premier marché mondial des véhicules électriques. En 2020, la vente de batteries lithium-ion représentait 30 milliards d’euros. Au début de l’année 2022, les gouvernements provinciaux de Shanghai et de Beijing ont annoncé des aides pour les particuliers souhaitant remplacer leurs anciennes voitures thermiques. Sur le marché chinois, le prix de la tonne de lithium a atteint les 498 926 yuans le 15 mars 2022, soit 68 264,67 $. Depuis, le cours s’est stabilisé à un haut niveau.

Le marché du lithium épargné par la guerre en Ukraine

Le début de la crise entre la Russie et l’Ukraine a eu un fort impact sur les cours des métaux et des matières premières. Si la Russie dispose de quelques gisements, elle n’est malheureusement pas un producteur majeur. De ce fait, les sanctions économiques qui ont été prononcées à son encontre n’ont pas eu d’effet sur le cours du lithium, mais ce n’est pas le cas pour le palladium, le nickel ou encore l’aluminium.

Analyse de la filière lithium : un risque de pénurie et de désastre écologique

L’AIE (agence internationale de l’énergie) s’inquiète du risque de pénurie face au déséquilibre entre une demande urgente constante et une offre limitée. Selon l’agence, ces risques ne sont pas à prendre à la légère surtout après l’annonce de l’Union européenne d’abandonner la production et la vente de véhicules thermiques d’ici 2035. Par ailleurs, l’ouverture de 50 nouveaux sites d’extraction révèle la faiblesse de l’offre actuelle. Mais qui dit pénurie dit hausse des prix et ce sont les investisseurs qui peuvent toucher gros à ce moment-là. Rappelons que les prix ont doublé en 2021 et selon les estimations du BMI (Benchmark Mineral Intelligence), le prix devrait atteindre 55 000 € pour 2022 – un prix qui devrait être à son haut niveau durant les 7 à 8 prochaines années ; Albermale, l’un des géants américains du secteur l’a déjà annoncé en août dernier, et cela se confirme.

D’un autre côté, certains projets d’exploitation de gisement de lithium se heurtent aux réticences des ONG ainsi que de la population. Si le Portugal devait ouvrir une vaste exploitation à ciel ouvert dans le nord du pays, il est confronté à certains barrages, notamment ceux d’ONG de défense de l’environnement craignant un désastre écologique. Cette crainte est partagée dans d’autres pays comme en Serbie où l’ouverture d’une mine a été annulée en janvier 2022. En France, en 2021, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a émis l’idée d’exploiter du lithium en Bretagne, mais celle-ci a été rejetée de manière catégorique par la population. Le lithium représente une alternative propre au pétrole, mais malheureusement, son exploitation nécessite une grande quantité d’eau ; d’autant plus que celle-ci produit des déchets menaçant de polluer à la fois l’air, les sols et l’eau.

Comment investir dans le lithium ?

Contrairement à l’or ou encore au pétrole, le lithium n’est pas encore coté sur les marchés financiers. Et comme pour la plupart des matières premières, qu’elles soient cotées ou non, il est possible d’investir dedans par l’intermédiaire des entreprises spécialisées dans le secteur, comme des industries d’exploitations du lithium, et bien souvent sur les marchés américains. Cependant, il est à noter que l’explosion de la demande d’une matière première ne se traduit pas machinalement par une hausse des ventes ni des bénéfices pour une entreprise puisqu’il y a des coûts élevés qu’il est important de considérer. En effet, comme pour toutes les opérations d’exploitation minière, le lancement et l’exploitation de nouveaux projets peuvent être coûteux pour l’entreprise qui s’y lance. C’est principalement pour cette raison que l’entreprise peut mettre des années avant de faire des bénéfices même si la demande est en croissance exponentielle. Cependant, au cours des dernières années, la croissance de la demande s’est reflétée sur les prix des actions du secteur qui ont également augmenté considérablement.

On peut alors miser sur ces entreprises d’exploitation (extraction ou raffinage) du lithium pour investir dans leurs actions ou encore se tourner vers les ETF) :

Acheter des actions d’entreprises cotées sur le marché du lithium

Depuis la première production de lithium dans les années 20 en Allemagne, nombreuses sont les entreprises de part et d’autre de la planète qui se sont lancées dans le domaine. Et un bon nombre d’entre elles sont cotées en bourse, et leurs principales activités sont l’extraction et la distribution du lithium à travers le monde.

Voici notre Top 5 des entreprises cotées en bourse spécialisées dans l’exploitation du lithium à surveiller :

Albermale (ALB)

Profil financier
Marché NYSE
Mnémonique ALB
ISIN US0126531013
Capitalisation boursière 31,692 milliards USD
Chiffre d'affaires 2021 3,328 milliards USD
Résultat net 2021 123,67 millions USD
Cours de l'action 270,57 $
Investir dans Albermale

Entreprise américaine, Albermale se présente aujourd’hui comme le premier producteur mondial de lithium. Elle maîtrise tous les stades de la chaîne de valeur, du minage à la transformation, en passant par le raffinage. Cela lui permet de proposer les meilleurs prix d’hydroxyde de lithium, utilisé dans les batteries des véhicules électriques. La société s’est par ailleurs lancée dans la production de batteries au lithium-ion afin d'asseoir sa place de leader dans le secteur.

Comme le montre le cours de son action, celui-ci est en constante évolution depuis de nombreuses années et ce n’est pas près de s’arrêter. L’entreprise devrait se valoriser à 11 fois ses bénéfices en 2022 parallèlement à une marge d’exploitation en forte progression à 40 % de son chiffre d’affaires en 2022 contre 20 % les précédentes années.

Sociedad Química y Minera (SQM)

L’entreprise chilienne Sociedad Química y Minera fait aujourd’hui partie des principales sociétés de matériaux de base et de produits chimiques de toute l’Amérique du Sud. Elle est également l’un des plus grands producteurs mondiaux de lithium utilisé dans les batteries ainsi que d’autres technologies de stockage d’énergie.

SQM a enregistré d’excellentes performances financières en 2021 : 2,86 milliards de dollars de chiffre d’affaires avec un résultat net de 585,45 millions de dollars, soit plus du triple de son résultat net de 2020 à 164,52 millions de dollars. L’entreprise dispose d’une trésorerie suffisante afin de financer sa croissance et ne possède pas beaucoup de dettes. Depuis la deuxième moitié de 2020, son cours de bourse n’a cessé d’augmenter en passant de 30,55 $ en juillet 2020 à 106,17 $ en main 2022.

Profil financier
Marché NYSE
Mnémonique SQM
ISIN US8336351056
Capitalisation boursière 23,992 milliards USD
Chiffre d'affaires 2021 2,86 milliards USD
Résultat net 2021 585,45 millions USD
Cours de l'action 91,78 $
Investir dans Sociedad

Livent Corporation (LTHM)

Livent Corporation est une entreprise américaine née en 2019 suite à la scission du segment lithium de l’entreprise FMC Corporation. Elle fait aujourd’hui partie des plus grandes valeurs du lithium grâce à ses nombreux produits comprenant l’hydroxyde de lithium de qualité batterie, le lithium métal de haute pureté ainsi que le butylithium.

Bien que son CA ne s’illustre pas en milliards de dollars et que son résultat net n’arrive même pas à un million de dollars, la société dispose d’une grande quantité de liquidités lui donnant un avantage important sur ses concurrents.

Profil financier
Marché NYSE
Mnémonique LTHM
ISIN US53814L1089
Capitalisation boursière 5,416 milliards USD
Chiffre d'affaires 2021 420,40 millions USD
Résultat net 2021 600 0000 $
Cours de l'action 30,21 $
Investir dans livent

Pilbara Minerals (PLS)

Profil financier
Marché ASX
Mnémonique PLS
ISIN AU000000PLS0
Capitalisation boursière 16,072 milliards AUD
Chiffre d'affaires 2021 175,82 millions AUD
Résultat net 2021 -51,45 millions AUD
Cours de l'action 5,36 AUD
Investir dans pilbara

L’entreprise australienne Pilbara Minerals s’est spécialisée dans le lithium. Elle dispose d’une mine qu’elle exploite dans la région de Pilbara, d’où son nom. Il s’agit d’un producteur disposant de faibles coûts de production et durable à long terme. Récemment, la société s’est dite prête pour la transition énergétique mondiale et souhaite devenir un acteur majeur dans l’approvisionnement en lithium pour toutes les entreprises de part et d’autre de la planète.

Le cours de bourse de l’action PLS a beaucoup évolué depuis les années 2015 en passant de 0,11 AUD à 5,36 AUD le 3 octobre 2022. En 2022, Pilbara Minerals a réalisé d’excellentes performances financières en décuplant son chiffre d’affaires à 1,19 milliard d’AUD, précédemment 175,82 millions d’AUD ainsi que son résultat net passant de négatif à plus de 561 millions d’AUD.

Advanced Metallurgical Group (AMG)

Profil financier
Marché EURONEXT AMSTERDAM
Mnémonique AMG
ISIN NL0000888691
Capitalisation boursière 817,862 millions EUR
Chiffre d'affaires 2021 1,02 milliard EUR
Résultat net 2021 11,65 millions EUR
Cours de l'action 27,64 €
Investir dans amg

L’entreprise hollandaise Advanced Metallurgical Group est spécialisée dans la production ainsi que la distribution de matériaux permettant de réduire le CO2, dont le lithium. La société mise énormément sur ce métal puisqu’elle est consciente que la demande future sera accentuée par les véhicules électriques, d’un côté, et de l’autre, le stockage sur réseau.

Après 2 ans de revenus nets négatifs à -43,14 millions d’euros en 2019 et -36,57 millions d’euros en 2020, elle a réussi à remonter la pente pour réaliser un revenu net de 11,65 millions d’euros en 2021. Cela prouve que l’entreprise a une forte résilience et qu’elle peut faire face aux crises.

Acheter un ETF

Comme nous l’avons souligné auparavant, le lithium n’est malheureusement pas coté en bourse. Ainsi, si l’on ne souhaite pas directement investir dans des entreprises cotées spécialisées dans l’extraction et le raffinage de lithium, il est possible de se tourner vers les ETF (fonds négociés en bourse ou FNB en français). Bien qu’il n’existe pas encore d’ETF Lithium à proprement parler, il en existe plusieurs en lien avec l’industrie du lithium, dont voici quelques-uns d’entre eux :

Symbole Nom Cours Spécificités

LIT

Global X Lithium and Battery Tech 68,23 $ - ETF permettant de s’exposer au cycle complet du lithium,
- Avoirs couvrant tous les aspects du lithium (extraction, production…),
- Cherche à suivre la performance de l’indice Solactive Global Lithium,
- Majorité des fonds investis dans des entreprises basées aux États-Unis et en Chine,
- Albermale, Tesla, BYD, Samsung, Quimica… font partie des actions incluses.

BATT

Amplify Lithium and Battery Technology 12,64 $ - Fonds créé en 2018 avec 87 avoirs et un actif net de 200 millions de dollars environ,
- Cherche à suivre la performance de l’indice EQM Lithium & Battery Technology Index,
- Fonds investi dans des sociétés du monde entier avec une forte pondération sur le marché asiatique du lithium,
- Investissement dans diverses entreprises, dont des fabricants de véhicules électriques bien connus (Tesla, BYD, Rivian Automotive…).

CHRG

WisdomTree Battery Solutions UCITS 36,39 € - Fonds créé en 2022 visant à suivre la performance de l’indice WisdomTree Battery Solutions,
- Grande majorité des entreprises détenues résidentes en Chine ou aux États-Unis,
- Ses principales participations sont des fabricants de batteries au lithium comme Enersys ou Simplo Technologies.

ARKQ

ARK Autonomous Tech & Robotics 45,51 $ - Fonds qui n’est pas directement axé sur le lithium, mais donne une exposition à travers ses avoirs,
- Fonds détenant certaines des plus grandes entreprises de véhicules électriques (Tesla, BYD, Niu…),
- Investissement dans la robotique, l’énergie, l’espace et l’impression 3D,
- Bon nombre des investissements du fonds reposent sur des batteries au lithium.

Résumé

Depuis ces dernières années, le lithium connaît un grand succès, notamment pour son utilisation dans la fabrication de batteries pour véhicules électriques, smartphones, tablettes et d’autres appareils. Considéré comme l’or de demain, ce métal est léger lui permettant d’être utilisé dans les verres et les céramiques ainsi que le caoutchouc et les thermoplastiques. En 2022, une forte demande a été constatée poussant en avant les prix qui ont alors été multipliés par 2,5 par rapport à 2021. Avec les nombreuses annonces concernant la transition énergétique, comme l’arrêt de la production et la vente de véhicules thermiques à partir de 2035 par le parlement européen, le lithium est devenu l’objet de convoitise sur les marchés financiers et les entreprises l’exploitant ont vu leurs performances financières doublées, au minimum – certaines d’entre elles ont pu décupler leur chiffre d’affaires depuis 2021. Cependant, contrairement à l’or ou encore au pétrole, le lithium n’est pas coté en bourse et pour pouvoir investir dedans, il sera nécessaire de passer par l’intermédiaire de sociétés d’exploitation (extraction et raffinage), par exemple, en achetant leurs actions, ou encore des ETF en lien avec l’industrie du lithium.

Laisser un commentaire