Standard Error Bands

L’indicateur technique Standard Error Bands appartient à la catégorie des indicateurs techniques de volatilité. Développé par Jon Andersen, celui-ci sert à déterminer le sens de la tendance ainsi que la volatilité d’un cours : reconnaissance des situations de faible volatilité et anticipation de la direction de la tendance. Similaires aux bandes de Bollinger en apparence, ces bandes sont calculées et interprétées de manière différente. Zoom sur les tenants et aboutissants de l’indicateur Standard Error Bands.

indicateurs techniques de volatilité le Standard error bands
indicateurs techniques de volumes de volatilité le Standard error bands à utiliser sur un logiciel d'analyse graphique.

Caractéristiques de l’indicateur technique Standard Error Bands

Mis au point par Jon Andersen, l’indicateur technique Standard Error Bands a pour objectif d’indiquer le sens de la tendance ainsi que de la volatilité du cours. C’est un outil statistique similaire aux bandes de Bollinger en apparence, mais avec une méthode de calcul et une interprétation différentes. Si les bandes de Bollinger sont tracées à partir d’un écart-type de part et d’autre d’une moyenne mobile, ce n’est pas le cas pour cet indicateur qui est tracé d’une StdError de part et d’autre d’une courbe de régression linéaire.

Grosso modo, l’indicateur Standard Error Bands aide à reconnaître les situations de faible volatilité tout en anticipant la direction de la tendance. Lorsque le cours est en tendance et que l’indicateur se resserre, cela indique un cours puissant avec une tendance se poursuivant. Dans le cas contraire, c’est-à-dire en cas de resserrement des bandes, cela implique une fin de tendance voire un retournement de tendance.

Méthode de calcul de l’indicateur technique Standard Error Bands

Comme indiqué précédemment, l’indicateur Standard Error Bands est similaire aux bandes de Bollinger en apparence. C’est au niveau du calcul que se fait la première distinction. Ainsi, au lieu de mesurer le degré de volatilité autour du prix moyen par l’intermédiaire de l’écart-type, cet indicateur nécessite l’utilisation de l’estimation de l’écart-type autour d’une ligne de régression linéaire de 21 périodes.

Ainsi, une bande médiane est calculée comme valeur finale d’une ligne de régression linéaire de 21 périodes tandis que la bande supérieure et la bande inférieure se déterminent comme suit :

  • Bande supérieure formée grâce à l’ajout de 2 écarts-types à la valeur finale de la ligne de régression ;
  • Bande inférieure formée grâce à la soustraction de 2 écarts-types de la valeur finale de la ligne de régression.

On utilise les formules suivantes pour déterminer les bandes :

Bande supérieure = ligne de régression lissée (régression linéaire du prix de clôture, Nbar) + 2 x SmoothedStdError
Bande inférieure = ligne de régression lissée (régression linéaire du prix de clôture, Nbar) – 2 x SmoothedStdErro


SmoothedStdError = indice Standard Error Bands lissé
Nbar = nombre de barres utilisées dans le calcul du SmoothedStdError

Interprétation de l’indicateur technique Standard Error Bands

L’interprétation de l’indicateur Standard Error Bands n’est pas la même que pour les bandes de Bollinger comme nous l’avons indiqué auparavant.

Lorsque les bandes de cet indicateur se resserrent, la probabilité est grande pour que les prix évoluent dans la direction de la tendance dominante. Les traders peuvent alors s’attendre à ce que la tendance se poursuive.

Inversement, quand les bandes sont en expansion ou larges, c’est qu’il y a une forte probabilité que la tendance actuelle ralentisse voire se retourne. Les traders peuvent s’attendre à ce que les prix dégringolent (perdent en puissance) indiquant alors un retournement de tendance éventuel.

Résumé

L’indicateur technique Standard Error Bands fait partie de la catégorie des indicateurs techniques de volatilité. Mis au point par Jon Andersen, celui-ci permet aux traders de reconnaître des situations de faible volatilité et d’anticiper la direction de la tendance. Bien que similaire aux bandes de Bollinger, celui-ci diffère au niveau de sa méthode de calcul et de son interprétation : utilisation d’une ligne de régression lissée et de 2 écarts-types – resserrement des bandes indiquant une poursuite de tendance et élargissement des bandes indiquant un ralentissement de tendance voire un retournement.

Laisser un commentaire