Placement boursier

Le placement boursier représente une alternative au placement financier classique comme l’épargne bancaire et l’assurance-vie. Pour ce type de placements, on parle plutôt d’investisseurs que d’épargnants. Pour pouvoir placer leurs capitaux sur les marchés, ils doivent alors ouvrir un compte spécifique en bourse permettant d’y loger différents actifs financiers – des titres vifs : PEA (plan d’épargne en actions) et CTO (compte titre ordinaire).

Le placement boursier
Que représente un placement boursier

Placement boursier via PEA

Comment faire des placements en bourse ?

Pour ce type de compte en bourse, les investisseurs peuvent généralement en ouvrir un auprès de leur banque, d’une institution financière habilitée à en proposer ou d’un courtier en ligne. Le plan d’épargne en actions permet de détenir des actions d’entreprises françaises et européennes pour un plafond de 150 000 €.

Le PEA a une fiscalité avantageuse du moment que les titres détenus soient immobilisés pendant 5 ans. Un retrait avant cette échéance est soumis à des impôts et des prélèvements sociaux : 30 % = 12,8 % au titre de l’impôt sur le revenu + 17,2 % au titre des prélèvements sociaux. Les plus-values obtenues et retirées après 5 ans sont exonérées d’impôt sur le revenu, mais les prélèvements sociaux de 17,2 % restent effectifs.

Ce type de compte en bourse permet d’investir sur des actions françaises et européennes ainsi que des parts d’OPCVM s’il contient plus ou moins 75 % d’actions européennes.

Vous pouvez aussi vous tourner vers l’article avis placement boursier pour plus de détails.

Placement boursier via CTO

L’autre type de compte en bourse proposé aux investisseurs est le CTO ou compte titre ordinaire. Il s’agit d’une enveloppe fiscale dite standard permettant d’investir sur une large gamme d’instruments financiers : actions, obligations, ETF, warrants, certificats, OPCVM, produits dérivés… Il offre un horizon d’investissement plus élargi par rapport au PEA, mais en matière de fiscalité, toutes les plus-values réalisées sont soumises à la flat tax ou PFU (prélèvement forfaitaire unique) de 30 %.

Avec un CTO, les investisseurs peuvent opérer sur tous les marchés financiers :

  • Marché des actions ;
  • Marché des obligations ou marché obligataire ;
  • Marché monétaire ;
  • Marché des devises ;
  • Marché des produits dérivés ;
  • Marché des matières premières.

Ils peuvent par ailleurs diversifier leur portefeuille boursier avec différents produits pour réduire les risques de fluctuations sur certains marchés et adopter différentes stratégies. Par exemple : investir sur des actions sur du long terme d’un côté et placer un certain capital sur des titres de créance à court terme d’un autre. Il pourra alors profiter des intérêts de ces titres et laisser fructifier ses actions.

Voici un article qui peut également vous intéresser : Faut-il choisir un placement en bourse ou immobilier ?

On investit son argent souvent dans les produits financiers, le placement financier traditionnel est prisé, mais d'autres placements intéressants sont disponible comme placement financier immobilier sans oublier le plus attrayant le Placement boursier. La première chose à savoir est d'apprendre à le placer en fonction de son produit, comment placer son argent ? Ceci n'est pas compliqué, mais il faut le faire en respectant ses attentes et son gout du risque. Si placer son argent seul n'est pas la voie qui vous satisfait il est intéressant de passer par un professionnel comme par exemple un fond de placement ou en passant par une autre institution financière.

Résumé

La placement boursier fait partie des alternatives au placement financier classique, tel que l’épargne bancaire ou l’assurance-vie. Les épargnants deviennent alors des investisseurs et pour cela, ils doivent ouvrir un compte spécifique appelé communément compte en bourse. Ils peuvent opter pour un PEA (plan d’épargne en actions) leur permettant d’investir dans des actions européennes ou un CTO (compte-titres ordinaire) leur permettant d’investir sur tous les marchés financiers aux quatre coins du globe et dans tous produits financier : actions, obligations, matières premières, trackers, devises, etc.

Laisser un commentaire