Placement financier immobilier

Certains investisseurs portent un intérêt particulier à l’immobilier, mais ils ne souhaitent pas pour autant en acheter un. Ils peuvent alors choisir de faire un placement financier immobilier par l’intermédiaire de différents dispositifs. Parmi les plus connus, il y a les SCPI, les OPCI et les SIIC. Ce sont en fait des sociétés d’investissement qui proposent aux investisseurs de placer leur argent sur des valeurs sous-jacentes de biens qu’ils détiennent. Les investisseurs pourront profiter de rendements locatifs d’un côté et de la hausse des prix de l’immobilier. Les supports de placement susmentionnés répondent à des caractéristiques spécifiques qui impactent la rentabilité, la liquidité et le risque des placements financiers.

Le placement financier immobilier
C’est quoi le placement financier immobilier

Placement immobilier via les SCPI

Les sociétés civiles de placement immobilier se présentent comme des structures d’investissement de placement collectif d’actifs immobiliers. On en distingue 3 catégories :

  • SCPI de plus-values, dont la source de rendement provient de l’achat ou de la vente de biens immobiliers ;
  • SCPI de rendements, dont l’essentiel des quotes-parts versées provient de revenus fonciers ;
  • SCPI fiscales permettant de faire bénéficier les investisseurs (associés) d’avantages fiscaux.

Lorsque les parts de SCPI sont détenues en dehors d’une enveloppe fiscale, celles-ci permettent de bénéficier du régime de la transparence fiscale, c’est-à-dire que les bénéfices générés sont imposés entre les mains des investisseurs. Cela permet d’imputer des moins-values immobilières ou d’éventuels déficits fonciers, d’un côté, et de l’autre de bénéficier des niches fiscales : loi Malraux, Pinel… Le rendement des SCPI est de 4 % brut en moyenne par an suivant la santé du marché et la qualité des actifs détenus pour un risque modéré.

Placement immobilier via les OPCI

Les organismes de placement collectif en immobilier ou OPCI proposent une meilleure liquidité des parts avec un actif constitué de 10 % de liquidité au moins afin d’assurer un rachat rapide des parts. Pour une meilleure diversification du fonds, l’actif se compose de valeurs mobilières à hauteur de 30 % environ. Pour ce qui est du rendement, celui-ci est moins important que pour les SCPI, mais l’avantage des OPCI, c’est qu’ils sont éligibles à l’assurance-vie permettant alors de bénéficier d’une fiscalité réduite.

Placement immobilier via les SIIC

Les sociétés d’investissement immobiliers collectifs ou SIIC sont des entreprises cotées spécialisées dans l’acquisition ainsi que la valorisation d’actifs immobiliers. Si celles-ci sont similaires aux SCPI dans leur objet, elles diffèrent sur de nombreux points :

  • Les actions de SIIC peuvent être échangées sur un marché règlementé.
  • Les SIIC sont au régime de l’impôt sur les sociétés.
  • Les actions foncières sont plus volatiles que les parts de SCPI. Les risques à court terme sont alors plus fréquents par rapport aux SCPI.
  • Les rendements des SIIC sont plus élevés que ceux des SCPI, environ 6 % bruts, avec des frais moindres.

On investit son argent souvent dans les produits financiers, le placement financier traditionnel est prisé, mais d'autres placements intéressants sont disponible comme le placement alternatif sans oublier le plus attrayant le Placement boursier. La première chose à savoir est d'apprendre à le placer en fonction de son produit, comment placer son argent ? Ceci n'est pas compliqué, mais il faut le faire en respectant ses attentes et son gout du risque. Si placer son argent seul n'est pas la voie qui vous satisfait il est intéressant de passer par un professionnel comme par exemple un fond de placement ou en passant par une autre institution financière.

Résumé

Le placement financier immobilier fait partie des méthodes d’investissement dans l’immobilier pour les personnes ne souhaitant pas pour autant acheter un bien immobilier. Ils peuvent ainsi se trouver vers différents dispositifs, comme les SIIC (sociétés d’investissement immobiliers collectifs), les OPCI (organismes de placement collectif en immobilier) ou les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier). Ces entreprises proposent un investissement en valeurs sous-jacentes des biens qu’elles détiennent aux personnes souhaitant faire fructifier leur argent dans l’immobilier sans pour autant devoir acheter un bien.

Laisser un commentaire