Formationtrading.fr > Finance > Placement > placement alternatif > Placement alternatif attention danger

Placement alternatif attention danger

Nombreux sont les investisseurs qui ne savent plus où donner de la tête en matière de placement parce qu’ils ont beaucoup perdu en bourse ou parce qu’ils ont été victimes d’arnaque. Depuis quelques années déjà, de nouveaux types de placement font fureur auprès des particuliers. Il s’agit des placements alternatifs : terres rares, diamants, métaux précieux, œuvres d’art… Ce sont des offres d’investissement avec des perspectives de rendements élevés. Mais la prudence est de mise comme l’indiquent les autorités des marchés financiers à l’instar de l’AMF ou de la FSMA.

Placement alternatif, attention danger
La prudence est de mise sur le placement alternatif

Brève définition d’un placement alternatif

Le placement alternatif fait référence à un investissement s’éloignant des produits et marchés financiers classiques, comme les actions, les FCP, les obligations ou encore les devises. Il s’agit comme son nom l’indique d’une alternative à ces derniers et le fer de lance de ceux en proposant, c’est qu’il offre un meilleur rendement, mais malheureusement ce n’est pas pour autant qu’un placement alternatif est plus simple à comprendre ou plus sûr. Effectivement, un meilleur rendement équivaut à un risque plus élevé. Et tout comme dans l’investissement sur les marchés financiers, il sera alors important de placer seulement des sommes que l’on est prêt à perdre.

L’attrait vers les placements alternatifs

Fin 2019 et tout au long de 2020, les marchés financiers ont subi de grandes fluctuations à cause de la crise sanitaire due au Covid-19 et de la crise pétrolière. Les marchés boursiers et les marchés immobiliers se sont retrouvés en difficulté, les investisseurs particuliers se sont alors rués vers des placements qui portent sur des secteurs beaucoup plus « concrets » pour certains. D’autant plus que la transition écologique prend toujours plus d’ampleur et incite de plus en plus dans les investissements verts, comme les groupements forestiers, des placements atypiques devenus courants. Il est vrai que l’immobilier ainsi que la Bourse restent sur leur podium, mais le but de placer son argent pour le particulier trouve aujourd’hui de plus en plus de réponses. Malgré tout, les avis divergent toujours concernant le rendement ainsi que l’intérêt de ce genre de placement, mais aussi le risque encouru.

Des idées de placements alternatifs populaires

En matière de placements alternatifs, certains sont plus populaires que d’autres, tels que le financement participatif ou crowdfunding, l’art, les groupements forestiers et une autre forme d’immobilier locatif. Voici des idées de placements autres que les investissements classiques :

Une autre forme d’immobilier locatif

Il ne s’agit pas ici des placements immobiliers classiques, mais une autre forme. Qui a dit que l’immobilier locatif était réservé aux logements ? En effet, l’investissement locatif concerne tous les biens immobiliers pouvant être mis en location, que ce soit pour y vivre, y ranger des choses ou même s’y garer. En plus des logements, il est ainsi possible de placer son argent dans des garages privés, des caves, des places de parking ou encore des box. Par exemple, une place de parking peut être intéressante pour des investisseurs avec un capital limité ou qui ne souhaitent pas investir trop d’argent dans l’immobilier. Ils pourront profiter de rendements élevés en toute facilité sans les contraintes d’un logement classique à louer. Toutefois, il faut faire attention à la ville où l’on investit.

L’art : statues, tableaux, tapisseries…

Depuis toujours, l’art attire et fait partie des moyens les plus lucratifs de faire fructifier un capital. Seulement, il est réservé aux investisseurs ayant un pécule important ainsi qu’aux amateurs d’œuvres d’art pour pouvoir apprécier la valeur des objets. Ce type de placement joue ainsi la carte du patrimoine et de la culture au sens propre. Toutefois, il faut garder à l’esprit que l’investissement dans des tableaux, des statues, des tapisseries ou toute autre œuvre d’art ne constitue pas une valorisation d’un patrimoine et n’entre pas alors dans le calcul de celle-ci. Ainsi, ce type de placement n’est rentable qu’avec un capital conséquent à investir.

Le financement participatif

Il s’agit du placement phare actuel, dont l’objectif est d’aider une entreprise ou une association à mener à bien leurs divers projets en leur prêtant de l’argent. Le financement participatif ou crowdfunding se décline sous plusieurs formes pour répondre à tous les besoins :

  • Crowdfunding caritatif : financement de projets humanitaires sans contrepartie sous forme de dons ;
  • Crowdfunding en don contre récompense : financement de projets entrepreneuriaux, créatifs ou technologiques en contrepartie d’une récompense relative au projet : produit en lui-même, goodies, accessoires… ;
  • Crowdlending : financement d’entreprises lesquelles remboursent les investisseurs avec des intérêts à un taux négocié et sur une période plus ou moins définie ;
  • Crowdequity : financement d’entreprises lesquelles accordent une partie de leur capital aux investisseurs (actionnaires).

Le crowdfunding se pratique sur des plateformes spécialisées qui mettent en relation les investisseurs et les entreprises/associations à la recherche de financement. Cela permet ainsi d’offrir des opérations transparentes aux deux parties.

Les groupements forestiers

Avec la transition écologique prenant davantage d’ampleur depuis quelques années et cela ne va pas s’arrêter, l’investissement vert a le vent en poupe. Les groupements forestiers représentent alors un type de placement alternatif très prisé par les investisseurs leur permettant de placer leur argent dans des terres forestières. Cette manière de faire permet d’atteindre deux objectifs :

  • Profiter d’un rendement commercial ;
  • Préserver la flore française

Nombreux sont les avantages que les investisseurs peuvent tirer des groupements forestiers ou GFF (groupements fonciers forestiers, comme le fait d’avoir une parcelle de terre et la possibilité de revendre le bois ainsi que la réduction d’impôt. Pour cette dernière, celle-ci porte sur la déductibilité à l’impôt sur le revenu à hauteur de 18 % au maximum.

Attention aux arnaques en matière de placement alternatif

Les autorités de marché n’exercent aucun contrôle sur les activités de commerce relatives à des biens physiques dans le cadre de placement alternatif, comme les métaux précieux, les terres rares, les pierres précieuses, le vin et autre. Cependant, quand des biens physiques sont présentés sous la forme d’instruments pouvant permettre un placement de type financier, ces produits de placement alternatifs font alors objet d’une règlementation financière et ne peuvent pas être proposés à n’importe quelles conditions.

De nombreuses arnaques tournent autour de l’investissement et depuis peu les placements alternatifs. Les particuliers sont généralement contactés de manière non sollicitée par une société ou un individu qui leur propose d’investir dans un produit présenté comme une alternative aux instruments financiers traditionnels. Dans de nombreux cas également, ils sont attirés par des publicités sur Internet, surtout sur les réseaux sociaux.

L’actif proposé est loué d’éloges, présenté comme une alternative aux produits classiques, et s’accompagne ainsi de promesses de rendements élevés. Les présentations sont biaisées et n’incluent pas ou trop peu les risques de pertes. Par ailleurs, le marché ainsi que les prix sont souvent obscurs et c’est souvent difficile de vérifier le paiement du bon prix pour le placement effectué. Et fréquemment, l’entreprise proposant le placement alternatif propose que les biens soient conservés dans un entrepôt à l’étranger. Dans ce cas, on ne peut pas vérifier si le produit a bel et bien été livré ou c’est difficile avec une procédure longue et pénible.

Résumé

S’il existe différents types de produits et instruments financiers sur lesquels il est possible d’investir sur les marchés, il y a depuis peu des types de placement alternatif qui s’écartent de ces produits classiques. Les placements alternatifs ont la côte depuis quelques années du fait de nombreuses déceptions des investisseurs par rapport à la bourse et au trading, ou encore des arnaques. Un placement alternatif peut prendre plusieurs formes, comme l’art, le financement participatif (crowdfunding), les groupements forestiers et l’immobilier locatif autre que les logements (parkings, box, caves, garages privés…). L’intérêt de ce type de placements, c’est qu’ils sont physiques, donc tangibles, et qu’il offre un meilleur rendement. Toutefois, il est nécessaire de se méfier de ces investissements alternatifs dans la mesure où ils peuvent être plus risqués que les placements boursiers classiques. Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, des arnaques tournent également autour de ces produits et ils ont déjà fait pas mal de victimes comme l’indiquent les autorités des marchés financiers à l’instar de l’AMF et de la FSMA.

Laisser un commentaire