Trading arnaque

Le trading n’est pas une arnaque. C’est l’art d’opérer sur les marchés financiers pour faire fructifier son argent – investissement en bourse (voir guide du trading). Néanmoins, dans le trading ou la bourse, il existe malheureusement de nombreuses arnaques et des vautours prêts à tout pour accaparer le capital des investisseurs. Ils jouent par ailleurs sur la crédulité des débutants ou sur l’espérance que certains peuvent avoir en leur faisant croire à des gains exorbitants. Il est important de connaître quelques règles pour éviter de tomber dans leur filet et de grossir le rang des arnaqués de la Bourse.

Les arnaques en trading
Connaitre les arnaques en trading pour s’en prémunir

Les règles pour ne pas tomber dans des arnaques

Choisir des intermédiaires de proximité

Une des premières règles pour éviter de tomber dans des arnaques en bourse ou de trading est de choisir des intermédiaires (courtiers) de proximité, c’est-à-dire dans le même pays. Il faut fuir les sociétés basées à l’étranger comme Dubaï, Chypre ou encore l’île Maurice ; des pays lointains du sien. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ne courent pas grand-chose à vendre des produits ou des formations non qualitatifs voire des arnaques pures et dures.

Connaître les règles des arnaqueurs en bourse pour pouvoir les déjouer

Ensuite, il faut connaître le mode opératoire des arnaqueurs pour pouvoir les déjouer. Voici quelques exemples de la mentalité des arnaqueurs en bourse :

  • Je suis à l’étranger donc intouchable. Une fois mon arnaque montée lorsqu’il y aura trop de plaintes, je n’aurais qu’à fermer la société de plus ouverte avec un nom d’emprunt donc intraçable.
  • Je passerais des appels pour rassurer mes investisseurs. C’est vrai que c’est rassurant de pouvoir avoir un interlocuteur pour connaître le déroulement des opérations. Seulement avec les arnaqueurs en bourse, ils font croire qu’ils sont à Paris alors qu’ils appellent de l’autre bout du monde.
  • Je monterais une armée de rabatteurs que je rémunèrerais fortement pour qu’ils me trouvent constamment de nouveaux pigeons à plumer.
  • Je leur vends des méthodes de trading sorties de nulle part sans aucune preuve ni expertise.
  • Je ne me soucie pas de l’intrusion dans leurs boîtes mails et je continue de les démarcher abusivement par mail pour leur fournir des opportunités de trading.

Se référer aux autorités des marchés financiers

En France, l’AMF est l’autorité des marchés financiers régissant les opérations en Bourse. Elle a révélé par l’intermédiaire d’une étude menée entre 2009 et 2012 sur un échantillon de 15 000 clients que 9/10 ayant investi sur le Forex ou les CFD via des plateformes autorisées en perdu de l’argent – perte moyenne de 10 900 €. Depuis, l’organisme est sur différents fronts pour prévenir les futurs investisseurs quant aux risques de placement. D’ailleurs sur son site, l’AMF met à la disposition des internautes une liste noire de courtiers douteux et d’éventuels arnaqueurs.

Par ailleurs, il est devenu interdit depuis décembre 2016 de diffuser des publicités par voie électronique sur le Forex, les options binaires et les CFD. Les professionnels (fonds d’investissement, sociétés de gestions, banques, conseillers financiers…) ne peuvent plus démarcher auprès des particuliers sur ces produits, que ce soit par courriel, télévision, radio, site internet ou téléphone portable.

Le danger des rabatteurs

Les rabatteurs : Quel intérêt ont ces personnes à renvoyer vers ces produits ou services ? Il est primordial de se poser les bonnes questions afin d’éviter de ne pas tomber dans des arnaques de trading. Pourquoi cette personne propose-t-elle ce produit en insistant sur le fait qu’il soit merveilleux. Peut-être parce qu’il est payé pour le faire ou surement qu’il le sera sur une partie de l’argent perdu sur ces produits. Une des règles d’or à garder en tête, c’est de ne pas suivre les conseils poussant vers des produits exotiques ou de nouveaux produits basés à l’étranger.

Investir contre le marché pas contre le courtier (broker)

Certains brokers pousseront les investisseurs vers des produits dangereux ; l’argent n’ira pas sur les marchés financiers. Les investisseurs joueront contre le broker. C’est le cas avec les options binaires par exemple. Ce sont des paris sur l’évolution d’un cours : hausse ou baisse ; ce sont les seules options. Peut on parler d’arnaque lorsqu’on paye également des frais de courtage du genre 10 fois plus cher que ceux pratiqués sur le marché ? Non, mais la limite n’est pas loin. Il convient alors de suivre les bons chemins et de s’orienter vers les bons produits lorsqu’on débute en bourse.

Les arnaques célèbres

Parmi les arnaques de trading récentes les plus célèbres, il y a l’affaire Madoff. Bernard Madoff, financier new-yorkais, a mis en place un système simple (de type pyramide de Ponzi) : il prenait l’argent d’un investisseur, exemple 10 000 €, et payait soi-disant les gains des investisseurs précédents avec une partie de cet argent et ainsi de suite. Cela a duré plus de deux décennies. Finalement, il a fini par être épinglé par les autorités en 2009 pour escroquerie et condamné à 150 ans de prison. L’affaire Madoff est sans doute la plus grande fraude financière de l’histoire avec 65 milliards de gains pour l’investisseur, mais 45 milliards correspondaient à de l’argent qui n’existait pas : des produits fictifs.

Les bonnes pratiques pour débuter en trading et éviter les arnaques

Pour bien débuter en trading et éviter les arnaques, il convient d’avoir de bonnes pratiques. La première étape consistera à se former correctement. Après, il faudra définir son profil d’investisseur (prudent, spéculatif…) afin de pouvoir se tourner vers des produits financiers adaptés à celui-ci, mais également à ses objectifs. Ensuite, lorsqu’on opère sur les marchés financiers, il faut éviter de travailler avec un partenaire (intermédiaire) situé à l’étranger. Et entre temps, il est conseillé de rencontrer les personnes avec lesquelles on travaille ; une pratique perdue de vue depuis l’avènement d’internet.

Et sinon, en matière d’arnaque, comme le wash trading, il est possible de connaître à peu près les courtiers douteux ou les sociétés véreuses en faisant des petites recherches sur Google. Par exemple, on peut utiliser les termes suivant sur le moteur de recherche : nom de la société + arnaque, ou encore sur dans des forums ; et les termes similaires à arnaque, comme tromperie ou escroquerie, suivis de trading. Exemple : https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=melius+arnaques

Comment dénoncer une arnaque ?

Ceux victimes d’arnaque au trading peuvent recourir à deux procédés en fonction que leur broker est régulé ou non en France ou en Europe :

  • Dans le cas d’un courtier régulé, il est possible de saisir l’AMF ou plutôt son médiateur par formulaire électronique ou courrier.
  • Dans le cas d’un courtier non régulé, il est possible de saisir le parquet du tribunal de grande instance du lieu de l’escroquerie.

Les arnaqueurs utilisent souvent des fausses identités et montent des sociétés fictives. Les victimes ne savent pas alors comment faire pour les poursuivre. Si la somme investie est inférieure à 10 000 €, les personnes arnaquées peuvent remplir une pré-plainte en ligne avant de se rendre à la gendarmerie ou au commissariat proche de son domicile.

Les procédures sont gratuites. Par contre, il faudra se méfier de tout organisme ou de toute entité qui promettent de débloquer les fonds perdus contre des frais de dossier divers ou une rémunération quelconque. L’Autorité des Marchés Financiers met par ailleurs en garde les victimes d’arnaque en trading à ces faux remboursements. Elle les conseille de vérifier si l’entité en question est autorisée à le faire en passant par le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance : Orias.

Quel intérêt y a-t-il à dénoncer une arnaque ?

Ce n’est pas facile pour une personne de s’être fait arnaquer et d’avoir perdu tout son argent. C’est tout à fait normal qu’elle puisse se sentir honteuse, mais ce n’est pas pour autant qu’elle doit garder les choses telles quelles. En effet, il est important de dénoncer une arnaque au trading ou à la bourse puisque l’AMF ne peut pas être sur tous les fronts malgré les efforts qu’elle déploie. L’intérêt de dénoncer une arnaque, c’est de permettre d’éviter à d’autres personnes de se faire arnaquer à leur tour.

D’autres réponses à vos interrogations dans ces articles :

Résumé

Le trading n’est pas une escroquerie ni une arnaque. C’est le fait d’acheter et de vendre des produits sur les marchés financiers afin de faire des plus-values. Malheureusement, ce modèle d’investissement en Bourse connaît quelques déboires avec des personnes malintentionnées arnaquant les personnes les plus crédules (néophytes de la bourse). Pour éviter de tomber dans les arnaques, il faut suivre certaines règles, dont l’une des plus importantes est de suivre les indications des autorités des marchés financiers.

Laisser un commentaire