La stratégie d’arbitrage

L’arbitrage se présente comme une technique de trading consistant à profiter d’écarts temporaires de prix que l’on constate entre différents actifs financiers. En gros, on achète un actif puis on le revend immédiatement pour tirer avantage du différentiel de prix. On peut aussi vendre l’actif sur un marché différent sous une forme différente ou avec un instrument financier différent suivant l’écart de prix qu’il apporte. Il y a des opportunités d’arbitrage sur presque tous les instruments financiers, des actions aux produits dérivés, en passant par les matières premières et les devises (Forex). Zoom sur cette pratique réalisée par les arbitragistes.

la technique pour arbitrer
Stratégie d'arbitrage

Principe de l’arbitrage

L’arbitrage permet de faire des gains positifs ou nuls en profitant d’écarts momentanés de prix que l’on peut constater entre différents actifs financiers. Cette technique consiste essentiellement à :

  • 1. Vendre un actif puis acheter un autre qui correspond mieux au prix actuel du marché et à ce que recherche l’investisseur en matière de risque acceptable et de rendement ;
  • 2. Vendre et acheter un même actif, mais sur deux marchés différents entre lesquels il peut y avoir une différence de prix permettant de faire des bénéfices.

Exemple d’arbitrage pour (2)

Les actions de l’entreprise IRATIAR Corp. sont cotées sur Euronext Paris à 46,09 €, soit 48 $, mais également sur la Bourse de Londres (LSE) à 47,85 £. Si le trader ouvre une position à l’achat sur la LES et une autre position à la vente sur Euronext au même moment, il pourra faire des bénéfices de 0,15 $ par action ou 0,14 € par action.

La pratique de l’arbitrage

La stratégie d’arbitrage est principalement utilisée par les arbitragistes. Ce sont des professionnels qui sont continuellement à l’affût des opportunités présentées par ces différentiels au niveau des prix des actifs. Leur rôle contribue à lisser les distorsions de marché. Lorsqu’un arbitrage est possible, ces spécialistes en profitent jusqu’à ce qu’il ne soit plus intéressant, ce qui ramène ainsi les prix à leur juste valeur. Plus un marché est liquide et transparent, c’est-à-dire parfait, moins les opportunités d’arbitrage apparaissent ou ne sont pas disponibles longtemps. Les arbitragistes peuvent opérer différentes tactiques pour jouer sur ces différentiels de prix :

  • L’arbitrage de marché : Nombreux sont les actifs financiers qui sont cotés sur plusieurs marchés nécessitant de prendre en compte les coûts de transaction, différents frais et autres.
  • L’arbitrage sur courbes de taux : il est possible de faire une comparaison des taux obligataires, de futures, de prêt emprunt et autre. Cette stratégie consiste à calculer des taux 0 coupon, déterminer des spreads théoriques puis faire la comparaison avec arbitrage éventuel des spreads de marché.
  • L’arbitrage de volatilité : Si l’actif est propice à la volatilité, on compare alors volatilité historique/volatilité implicite, volatilité interéchéances, volatilité d’un panier par rapport aux actifs qui le composent…

Utilisation de l’arbitrage par les traders avec les CFD

Les CFD (contracts for difference – contrats sur la différence) sont des produits dérivés qui permettent d’ouvrir et de fermer rapidement des positions. Les traders peuvent ainsi mener à bien leur stratégie d’arbitrage en utilisant des CFD. C’est une particularité primordiale dans la mesure où la réussite d’un arbitrage repose principalement sur la rapidité. Plus un trader est rapide, plus il a des chances de faire des profits. Pour jouer le plus rapidement possible sur ces différences de prix, certains traders préfèrent utiliser des programmes de trading automatique, des algorithmes ou encore des alertes pour exécuter leur stratégie. Cela signifie qu’ils n’ont pas à réaliser différents calculs ou faire leurs propres analyses puisque le programme détectera automatiquement les opportunités d’arbitrage.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Résumé

L’arbitrage est une stratégie d’investissement et une technique de trading qui consiste à profiter d’écarts temporaires de prix constatés entre différents actifs financiers. Cela peut être des actions, des devises, des matières premières ou encore des produits dérivés. C’est l’arbitragiste qui est le professionnel menant à bien ce genre de stratégie, mais nombreux sont les traders qui jouent sur la différence de prix entre des actifs sur différentes places boursières pour faire des bénéfices. En effet, l’une des pratiques fréquemment utilisées est l’arbitrage de marché qui consiste à acheter et à vendre un même actif sur deux marchés différents entre lesquels une différence de prix constatée permet de faire des profits rapides. Parmi les autres pratiques, il y a l’arbitrage sur courbes de taux et l’arbitrage de volatilité.

Laisser un commentaire