L’investissement

On parle d’investissement pour désigner l’action de placer des capitaux dans un secteur d’activité, une entreprise, un dispositif, etc. L’investissement financier consiste à engager de l’argent aujourd’hui pour en obtenir un bénéfice dans le futur. Cela peut être par l’intermédiaire de placements sur des instruments financiers (bourse et trading) – les plus connus sont les actions et les obligations – ou dans l’immobilier. Et dans un investissement financier, il y a deux principales notions qu’il faut prendre en compte : le rendement d’un côté et les risques encourus de l’autre. (Cf. La finance, le guide pour en connaître l’essentiel)

Qu’est-ce que l’investissement
Tout connaître sur l’investissement

La notion de rendement dans un investissement financier

La notion de rendement dans un investissement financier

Investir, c’est placer son argent pour en tirer bénéfice du surcroît de rentabilité d’un fonds engagé dans une opération sur titres ou valeurs de l’économie réelle comme l’immobilier. Peu importe le support d’investissement financier choisi, la principale préoccupation de l’investisseur devra être la perspective d’un profit à l’issue de la période d’investissement. On parle tout simplement de rendement. Cette notion doit être prise en compte avant même de penser à la somme à investir sur les marchés financiers. Pour l’évaluer, on peut comparer les rendements d’un quelconque support à ceux d’un investissement avec taux d’intérêt connus. Lorsqu’un investissement est rentable, il offre des bénéfices à son détenteur, des intérêts ou des plus-values, à son échéance – durée d’investissement peut être à court terme, à moyen terme ou à long terme suivant les produits financiers et le profil de l’investisseur.

La notion de risque dans un investissement financier

La notion de risque dans un investissement financier

Pour tout investissement financier, surtout ceux les plus intéressants promettant des rendements élevés, le risque n’est jamais loin – omniprésent. Ce qu’il faut retenir avant même de placer son argent, c’est que plus ceux-ci sont élevés, plus les dangers auxquels s’expose l’investisseur seront importants. Par exemple, un investissement immobilier n’est pas à l’abri de risques de baisse soudaine des prix du marché suite à l’hésitation des acheteurs. Ainsi, que ce soit dans l’immobilier ou en bourse-trading, les investisseurs sont exposés à des risques plus ou moins élevés en fonction de la nature et du montant placé surtout lorsqu’il s’agit de titres financiers non garantis. Pour avoir un bon investissement financier, il est nécessaire que le rendement proposé soit supérieur aux risques qu’encourent les investisseurs sinon ils perdent inutilement de l’argent.

Le profil d’investisseur

Le profil d’investisseur

Pour qu’un investissement génère des revenus et soit profitable, il est important que les investisseurs définissent leur profil. Celui-ci définit ainsi le type d’investisseur que l’on est suivant des objectifs précis que l’on s’est fixés : épargner pour sa retraite, obtenir du rendement, etc. Il permet d’en connaître davantage sur les rendements que l’on espère tirer de nos investissements ou encore l’handicap que l’on est prêt à prendre. Pour le définir, on prendra plusieurs données, comme la situation financière, les objectifs d’investissement ainsi que l’appétence et la tolérance au risque.

La directive MIF qui est une directive concernant les marchés d’instruments financiers distingue 3 profils d’investisseur, lesquels sont :

  • Conservateur – défensif ;
  • Équilibré – neutre ;
  • Dynamique – spéculatif.

Il peut être difficile de déterminer soi-même son profil d’investisseur. Heureusement que les institutions financières proposent des questionnaires pour cela. Elles mettent à la disposition des futurs investisseurs un conseiller financier pour apprendre à mieux les connaître et se faire une idée assez précise de leurs attentes et souhaits. Lorsque le profil est établi, il pourra les conseiller sur les investissements appropriés et leur proposer des actifs correspondants. Par contre, il lui est interdit de suggérer des investissements qui ne sont pas adaptés à leur profil d’investisseur ni aux réponses données. Les questionnaires proposés ne seront pas les mêmes d’un établissement à un autre. Ceux-ci peuvent être limités avec des questions pertinentes suivant les offres proposées.

Les types d’investissement

Les types d’investissement

Pour faire fructifier leur argent, les investisseurs ont à leur disposition différentes méthodes. Lorsqu’on met de l’argent de côté sur un compte épargne, cela est déjà considéré comme un investissement même si cela prend énormément de temps pour le faire fructifier et que les rendements sont maigres. Les plus rentables des investissements sont principalement :

Titres financiers

On désigne principalement comme titres financiers actions, obligations et produits dérivés.

  • Les “actions” (stock-option ou parts) sont des titres de propriété provenant d’entreprises cotées représentant une partie de leur capital. Celles-ci sont négociables sur les marchés financiers et permettent aux investisseurs de faire des plus-values en les vendant plus cher.
  • Les “obligations” représentent des titres de créance émises par les sociétés ou les États qui s’engagent à les rembourser dans un temps défini plus des intérêts.
  • Les “produits dérivés” font référence à des instruments complexes à hauts gains potentiels, mais aussi à haut risque. En France, trois types d’échanges sont autorisés : futures, options et produits agricoles.

Commodités

Ce sont des instruments financiers relatifs aux matières premières. Les commodités sont à haut risque, mais leur intérêt se trouve dans le fait que leur performance n’est pas indexée sur celles des titres. C’est un marché indépendant. Les investisseurs pourront placer leurs capitaux sur les denrées alimentaires, les métaux, les pierres, le bois et autre.

Placements collectifs

Les placements collectifs représentent une excellente option d’investissement pour les personnes qui souhaitent placer leur argent dans différents domaines, mais qui n’ont pas le temps ni les connaissances nécessaires pour s’occuper de leur portefeuille d’investissement. Les capitaux des investisseurs sont additionnés entre eux pour être placés dans différentes catégories d’actifs par un tiers spécialisé dans ce domaine. Les investisseurs pourront par exemple se tourner vers les SICAV (sociétés d’investissement à capital variable), des organismes de placements collectifs en valeurs mobilières ou placer leurs capitaux en FCP (fonds communs de placement) – dans une SICAV, l’investisseur est actionnaire tandis que dans un FCP, il est associé.

Résumé

L’investissement représente l’action de placer de l’argent dans un secteur d’activité, une société, un dispositif, un produit, etc. L’investissement financier consiste à utiliser de l’argent aujourd’hui afin d’en obtenir un bénéfice plus tard. Cela peut être par l’intermédiaire d’un placement dans l’immobilier ou dans des produits boursiers, comme les actions, les obligations, les matières premières, les options ou encore les trackers. Dans un investissement financier, deux principales notions sont à considérer qui sont le rendement et les risques encourus - ils sont proportionnels : plus il y a de risques, plus le rendement est élevé.

Laisser un commentaire