Le scalping

Le scalping est un style de trading qui fait partie des principaux styles utilisés par les traders. Celui-ci est pratiqué par le scalper et s’apparente à du micro trading, c’est-à-dire que son exécution se fait sur des périodes très courtes – on parle de quelques secondes. Il s’agit de l’un des styles d’investissement en bourse des plus rapides et des plus risqués, mais aussi celui qui peut rapporter le plus. Il faut avoir un profil spéculateur pour accepter les contraintes de la pratique du scalping. Nous allons voir dans cet article ses rouages techniques et aussi comment pratiquer ce style de trading et qui le pratique.

Le scalping
Le scalping est un style spéculatif qui investit sur les marchés à court voir très court terme.

Qu’est-ce que le scalping ? la définition

Le scalping représente une technique d’investissement en bourse basée sur de micros transactions. Les entrées et sorties sur le marché financier sont extrêmement rapides – on parle de secondes pour les plus rapides à quelques minutes. Le trading haute fréquence que les robots de trading pratiquent va bien au-delà – on parle alors de microseconde ou de nanoseconde.

Cette stratégie de trading cherche par ailleurs à tirer profit des changements de prix mineurs du cours d’une action. Les traders scalpers qui mettent en œuvre cette stratégie placent entre 10 et quelques centaines de transactions en une seule journée avec la conviction que les petits mouvements du cours des actions sont plus faciles à attraper que les grands mouvements. De nombreux petits bénéfices peuvent facilement se transformer en gains importants. Si une stratégie de sortie judicieuse (gestion de risque efficace) est utilisée pour éviter des pertes importantes.

Le scalping est une stratégie intraday ou spéculation en séance tout comme le day trading.

Quel est le principe du scalping ?

Le scalping utilise des tailles de position plus grandes. En utilisant souvent et massivement l’effet de levier, il vise alors de petits gains sur une période de détention courte. Le scalper part alors du principe qu’il est plus facile de capter les petits mouvements de cours que les gros, principalement sur le forex (marché des devises).Il visera quelques centimes sur quelques secondes sur de forts volumes. Le scalper aime les marchés volatils qui bougent et cherche les périodes les plus propices aux forts mouvements (début et fin de séance des marchés financiers). Il pourra surfer sur des effets d’annonce pour se positionner rapidement et avec l’effet de levier, ses gains sont multipliés.

Quelle est la place du scalping dans les styles de trading ?

On compte principalement cinq styles de trading qui sont listés dans le tableau ci-dessous :

Styles de trading Durée de détention Rendement moyen espéré Risque de perte Temps à y consacrer Niveau nécessaire *

Scalping

Quelques secondes Pas de limite de gain Grosse perte rapide Plusieurs heures par jour Expert

Day trading

Quelques minutes à une journée au max. Plus de 20 % « sans limite » Grosse perte Plusieurs heures par jour Intermédiaire/Expert

Swing trading

Quelques jours/semaines Plus de 15 % Perte moyenne Quelques heures par semaine Tout niveau

Trading d’actualité

Plusieurs mois/années 5 à 10 % Faible perte Quelques minutes par mois Tout niveau

Trading de position

Plusieurs années 5 à 15 % Faible perte Quelques minutes par mois Tout niveau

*débutant, intermédiaire, expert

Style de trader Niveau de stress

Scalping

Très élevé

Day trading

Élevé

Swing trading

Moyen

Trading d’actualité

Bas

Trading de position

Bas

On remarque que le style de trading adopté a plusieurs variantes qu’il sera nécessaire de prendre en compte afin de sélectionner celui le plus adapté :

  • Niveau de stress ;
  • Gains espérés (maximum avec des risques en adéquation) ;
  • Risques pris ;
  • Expertise nécessaire pour le pratiquer ;
  • Durée de détention du titre financier (actions, matières premières, CFD, trackers…) ;
  • Temps à y consacrer.

Ce tableau est subjectif. En effet, un mauvais scalper aura tendance à tout perdre et sera très loin des pourcentages de gains que les meilleurs peuvent truster. On voit clairement que la pratique du scalping n’est pas adaptée au débutant qui devra se tourner vers un style moins contraignant (swing trading, trading de position, trading d’actualité ou day trading) et faire ses preuves avant de passer à un style spéculatif et plus dangereux impliquant des instruments financiers à risque.

Par ailleurs, il existe aussi ce que l’on appelle le trading binaire, une sorte de mode jeu où il n’y a que deux possibilités : gagner ou perdre. Celui-ci est fortement déconseillé.

Comment apprendre le scalping ?

Suivre une formation spécifique au trading est recommandée quand on souhaite devenir trader scalper, mais certains prérequis sont nécessaires pour cela et ceux-ci sont souvent oubliés par de nombreuses formations le proposant. Il faut avoir ces aptitudes pour pouvoir performer efficacement sur les marchés financiers :

Être un trader expérimenté

Il sera nécessaire de suivre une formation de trading et bien maîtriser les bases ainsi que les concepts clés de l’analyse technique. D’un autre côté, il faut également être performant sur les autres styles de trading avant de vouloir s’essayer au scalping. Les délais cours de prise de décision sont uniquement possibles si on dispose d’une certaine expérience et des automatismes seuls les experts peuvent avoir.

Avoir de bonne notion de gestion du stress et des émotions

Le scalping reste l’activité de trading la plus risquée et exigeante. Les déboires peuvent être rapides et importants, car les mouvements à très court terme sont plus qu’incertains et les spécialistes en la matière sont les robots de trading ayant des délais d’exécution toujours plus rapides que le trader scalper. Cela peut mettre à mal ses émotions. Il devra alors avoir des nerfs d’acier pour continuer après de nombreuses pertes et croire en son système ainsi qu’à son plan de trading.

Savoir agir rapidement

Le scalping est une activité au rythme rapide pour les traders agiles sachant réfléchir vite et éviter des réflexions contradictoires les faisant hésiter. Il faut savoir trancher rapidement et prendre rapidement des décisions.

Quel type d’analyse utiliser pour faire du scalping ?

Pour scalper, vu les délais courts, on utilise principalement l’analyse technique que l’on fait manuellement ou automatiquement en utilisant le trading semi automatique (cf. stratégie de scalping).

L’analyse technique au cœur du scalping

Lorsque la variation des cours est aussi courte, on n’a nul autre choix que de se fier à l’analyse technique pour détecter les signaux et se positionner le plus rapidement possible. L’utilisation des chandeliers japonais et des indicateurs MACD sera à privilégier. Le logiciel d’analyse graphique sera paramétré sur une temporalité allant d’une minute à des sections de cinq minutes. Le trader pourra également se servir d’automatismes basés sur des algorithmes pour l’aider à trouver les bons signaux sans faire trop d’efforts.

Le trading semi automatique pour scalper

Le trading semi automatique sera un atout majeur pour devenir un scalper efficace. En effet, les temps de réaction sont tellement courts qu’il sera nécessaire de faire des analyses aussi vite, mais cela reste compliqué. C’est là que les algorithmes de trading semi automatique entrent en jeu et pourront l’aider à détecter efficacement les signaux d’entrée et de sortie.

Résumé

Le scalping est une stratégie de trading qui cherche à tirer profit des changements de prix mineurs du cours d’une action. Celui-ci est pratiqué par le trader scalper qui part du principe qu’il est plus simple de gagner de petits gains sur des petits mouvements d’un cours d’action que sur les grands mouvements. Ce style de trading est risqué et plutôt réservé aux traders expérimentés ou ayant un niveau intermédiaire. L’analyse technique manuelle ainsi que le trading semi automatique sont au cœur du scalping.

Laisser un commentaire