Conseil en day trading

Le day trading fait partie des principaux styles de trading autant pratiqués par les professionnels comme les particuliers. C’est une stratégie qui vise à entrer et à sortir des marchés en jouant sur les fluctuations des cours, que ce soit à la hausse ou à la baisse. L’objectif pour les day traders ou traders intraday, c’est faire des petits profits sur de nombreuses transactions journalières et de ne laisser aucune position ouverte après la fermeture des marchés pour éviter les gaps et d’autres écarts pouvant survenir durant la nuit. Si cela peut paraître simple aux premiers abords, ça ne l’est pas vraiment. En effet, le day trading nécessite certaines compétences pour espérer faire des profits et non pas des pertes. Voici quelques conseils pour bien pratiquer ce style de trading.

Conseil en day trading
Faites vous conseiller en day trading par des trader expérimentés pour réussir.

Suivre les actualités financières et économiques

En plus de la connaissance des procédures d’analyse technique, les traders intraday devront se tenir informés des actualités économiques et financières ainsi que des divers évènements pouvant affecter les actifs qu’ils détiennent : annonces politiques, évènement périphérique pouvant impacter un cours boursier comme une grève générale dans un secteur spécifique, perspectives économiques, plans de restructuration des taux d’intérêt de la banque centrale, annonces d’acquisition ou de fusion…

Principales annonces impactant les produits financiers

Dans le day trading, les annonces majeures qui peuvent impacter les actifs sont :

  • Les annonces économiques relatives aux entreprises ou aux secteurs sur lesquels se portent les day traders : fusion, restructuration, acquisition, dépôt de bilan… ;
  • Les annonces politiques à l’instar des tweets publiés par l’ancien président des États-Unis Donald Trump qui a par exemple banni une entreprise du sol américain ;
  • Les annonces des banques centrales : augmentation du taux d’intérêt, baisse…

Double intervention

Les traders intraday peuvent alors pratiquer une double intervention dans le cas où une entreprise est fortement impactée par une annonce économique ou politique, ou autre :

  • Il « shortera » l’entreprise, c’est-à-dire qu’il investira à la baisse.
  • Il portera son intérêt sur le concurrent direct afin de profiter d’un mouvement haussier.

Savoir protéger son capital

Lorsqu’on fait du day trading, il n’est pas rare et c’est plus souvent que l’on pense de se retrouver derrière des prévisions erronées entraînant alors une perte sur les positions prises. Il est alors important d’apprendre à protéger son capital en déterminant un pourcentage de perte tolérable sur chacune des transactions que l’on effectue. De nombreux traders intraday qui réussissent risquent moins de 1 % à 2 % de leur capital lors de chaque opération. Par exemple, pour un portefeuille de 25 000 € avec une prise de risque de 1 % sur chaque transaction, la perte maximale sera uniquement de 250 €. Les day traders devront impérativement mettre les stop loss au cœur de leur stratégie de protection, mais le plus important c’est de savoir les placer correctement.

Prendre position au bon moment

En day trading, nombreuses sont les stratégies pouvant être utilisées et celles-ci divergent suivant le niveau du trader qui les pratique. Savoir prendre position au bon moment fait partie des éléments essentiels pour faire des bénéfices. Par exemple, même avant l’ouverture des marchés, de nombreux traders placer de nombreux ordres de bourse – préouverture des marchés sur Euronext entre 7 h 15 et 9 h. Cela contribue à la volatilité des prix des actifs surtout les actions. Un expert sera en mesure de détecter les modèles de configuration qui se dessinent rapidement dans les échanges d’ouverture puis opter pour la façon la plus appropriée pour faire des bénéfices. Mais pour les néophytes, c’est différent – ce sera compliqué pour eux et ils auront besoin d’un certain temps pour faire des analyses durant la première demi-heure après l’ouverture. En milieu de journée, les cours sont moins volatils et les mouvements recommencent à s’accélérer peu avant la fermeture des marchés. Il est vrai que les heures de pointe offrent le plus d’opportunités, mais il est préférable pour les traders débutants de ne pas se positionner durant ce laps de temps au début, ou d’abord essayer de le faire lors d’un entraînement sur un compte démo (compte virtuel avec un capital fictif).

Effectuer des préanalyses

Les analyses financières sont de mise lorsqu’on pratique le day trading. Pour être un bon trader intraday, il est important d’anticiper et ainsi faire des analyses profondes de la séance de trading précédente avec un horizon plus large. Cela permet alors de classifier la journée pour en tirer un potentiel. Sur les marchés financiers, on parle de cycle et certains jours se ressemblent. Les experts savent détecter les bons jours des mauvais, et ainsi lesquels sont propices. Dans le cas où c’est un mauvais jour, ils pourront adopter une autre stratégie. Pour les débutants, ils pourront essayer de faire ces préanalyses même s’ils ne disposent pas encore des compétences pour connaître ces bons jours et ces mauvais jours, mais c’est en forgeant que l’on devient forgeron comme le dit l’adage. Sinon, ils pourront suivre des traders professionnels afin de surfer sur leurs analyses quotidiennes.

Prendre le temps nécessaire pour performer sur les marchés financiers

Dans la mesure où le day trading représente une méthode d’investissement à court terme, il est nécessaire de prendre le temps pour performer sur les marchés financiers. C’est une activité plutôt exigeante qui demande du temps afin de voir se dessiner les nombreuses opportunités. Si l’on n’a pas assez de temps à y consacrer, mais seulement une demi-heure par-ci et 30 minutes par-là, les gains ne seront pas au rendez-vous ; au contraire, les pertes se dessineront toutes seules. Il faut prendre le temps d’analyser les marchés et de suivre les actualités financières pour repérer les opportunités pouvant survenir à tout moment lors des heures de négociation : entre l’ouverture des marchés et leur fermeture. Une intervention rapide est par ailleurs une des clés de réussite.

Avoir la bonne psychologie

Le day trading nécessite une bonne psychologie laquelle s’acquiert au fil de l’apprentissage et peut venir naturellement en fonction des personnes. Celle-ci se compose de nombreuses règles de conduite et attitudes à adopter :

Rester lucide :

La première attitude que l’on doit avoir, c’est la lucidité, le fait de rester calme et de marbre face à toutes les configurations de marché, mais surtout des pertes. Il faut réagir conformément aux règles que l’on s’est fixées. Ce n’est pas pour rien qu’il faut envisager les pires scénarios, c’est pour se préparer mentalement lorsque ceux-ci arrivent. Cela permet de garder la tête froide.

Être patient :

La patience est de mise sur les marchés financiers. Si l’on ne trouve aucune opportunité pour faire des bénéfices à un moment donné, il ne faut pas remuer ciel et terre pour prendre position pour le simple plaisir de le faire. En apprenant à connaître un marché au fil des expériences, des analyses et d’autres éléments (annonces, résultats…), on pourra par la suite plus facilement ouvrir et fermer une position. L’intuition devient plus aigüe lorsqu’on acquiert de l’expérience.

Ne pas se laisser influencer par l’opinion des autres dans sa stratégie de trading :

On retrouve sur la toile tout un tas de forums et des groupes spécialisés sur lesquels de nombreux traders partagent leurs opinions et publient leurs analyses. Il est vrai que cela peut aider, mais dans le fond pas vraiment dans la mesure où cela n’adhère pas à toutes les méthodologies de trading de tout un chacun. Si un trader souhaite des conseils, il peut se tourner vers un professionnel qualifié qui saura apprécier son style et pourra donner son avis en conséquence sans tout chambouler.

Être conscient de son niveau de stress :

Le day trading est une activité stressante dans la mesure où il implique une attention particulière couplée à une motivation constante. On peut facilement se défaire du stress en prenant le temps de réfléchir sur les priorités.

Se tenir au marché choisi et à un calendrier spécifique :

Il s’agit-là de deux paramètres qu’il est possible de contrôle dans un environnement pouvant changer rapidement. En optant pour un marché spécifique et en connaissant les bons jours comme les mauvais jours, il est plus simple de faire des bénéfices.

Avoir une approche flexible :

Lorsqu’on négocie sur les marchés, il est important d’avoir une certaine flexibilité sur nos positions. En matière de placement à court terme, les conditions de marché peuvent changer rapidement et il est alors nécessaire de faire preuve de souplesse dans son approche. Il est primordial de se tenir prêt à s’adapter aux conditions changeantes des marchés et de modifier la stratégie à adopter en conséquence.

Ne pas avoir peur de réaliser des profits :

Lorsqu’on s’aperçoit que l’on a fermé une position à profit, mais que la tendance se maintient, il ne faut pas regretter la décision prise. On a fait un bénéfice et il est maintenant temps de chercher la prochaine opportunité. Si l’on a peur de fermer trop tôt ses positions et d’être ainsi absent, on peut mettre en place une technique d’entrée puis la tester d’abord sur un compte démo (compte fictif avec de l’argent factice).

D’autres articles relatifs :

Résumé

Dans la pratique du day trading, les intervenants sur les marchés financiers misent sur des écarts de cours occasionnés par des fluctuations à la hausse comme à la baisse pour entrer et sortir, et ainsi faire des bénéfices ; de petits bénéfices, mais avec un nombre important de transactions entraînent de grands gains. Lorsqu’on souhaite adopter ce style de trading, il est important de bien se préparer. Surfer sur les annonces politiques, économiques et financières est la clé pour bien prendre position tandis que la protection du capital offre la possibilité de se protéger contre les retournements des prévisions attendues. On prendra par ailleurs le temps nécessaire pour faire du day trading, que ce soit pour les préanalyses avant l’ouverture et après la fermeture des marchés, ou tout au long de la séance.

Laisser un commentaire