Comment jouer en bourse ?

L’investissement en bourse n’est pas un jeu. Ce n’est pas comme au casino où l’on mise sur la chance pour gagner ; c’est loin de là. Il est nécessaire de mettre en place une stratégie spécifique ou d’en appliquer une déjà définie qui concorde avec le profil d’investisseur. En effet, chaque intervenant sur les marchés financiers a son propre profil bien qu’il existe des profils types (prudent, équilibré ou dynamique). À la question, comment jouer en bourse ? On répondra qu’il ne faut pas jouer, mais s’appliquer à utiliser son argent de manière efficace, c’est-à-dire en le plaçant judicieusement sur des produits financiers dont on a la maîtrise. Voilà comment on fait si l’on souhaite jouer en bourse sans perdre d’argent. Par contre, on peut jouer en bourse virtuellement avec de l’argent fictif pour voir comment fonctionnent les marchés financiers – là le mode jeu est permis, mais il ne faudra pas non plus abuser si l’objectif est de performer sur les marchés financiers par la suite. Zoom sur ces deux modes de jeu en bourse, des manières d’investir en bourse.

Comment jouer en bourse ?
L’investissement en bourse n’est pas un jeu par contre on peut jouer en bourse virtuellement

Jouer en bourse sans perdre de l’argent

Pour utiliser correctement son argent en bourse et éviter de perdre son capital, il est nécessaire d’appliquer les règles mises en place et édictées par les anciens, ceux qui performent sur les marchés depuis des dizaines d’années. Ces vieux loups des marchés ont vu des vertes et des pas mûres, et savent comment faire des bénéfices, avoir le meilleur rendement par rapport au risque encouru ou encore protéger son capital, l’un des éléments clés dans l’investissement boursier.

Voici quelques règles à suivre surtout lorsqu’on est un néophyte si l’on souhaite jouer en bourse sans perdre d'argent :

Investir dans ce que l’on connaît

La principale raison pour laquelle de nombreux investisseurs perdent de l’argent sur les marchés financiers, c’est parce qu’ils investissent sur des produits et instruments financiers, dont ils n’ont aucune idée du fonctionnement. Et c’est normal qu’ils perdent puisqu’il est peu probable de gagner de l’argent sur quelque chose que l’on ne connaît pas. Lorsqu’on débute en bourse ou quand on souhaite boursicoter, il ne faut pas faire comme tout le monde et suivre le troupeau comme un mouton. Il faut prendre en compte son statut de novice et faire en conséquence. On investira seulement sur les produits que l’on connaît et surtout sur ceux dont on a fait une étude au préalable : étude fondamentale visant à déterminer le potentiel et l’évolution d’un actif et d’une entreprise cotée en bourse.

Se fixer des objectifs de gain

La gourmandise fait partie des péchés capitaux et cela s’applique également en bourse. On peut être gourmand dans certaines situations à condition que l’on soit prêt à en assumer les conséquences. On parle ici de prévisions ne s’étant pas réalisées et aboutissant alors à des pertes d’argent. Pour éviter cela, il est important de se fixer des objectifs de gain et par la suite de les respecter. Cela fait partie du plan d’investissement. Par exemple, on investit 500 € sur l’action X puis on définit un pourcentage de gain de 50 %. Quand l’action atteint ce seuil, on la revend pour en tirer une plus-value de 250 €. Il ne faut pas hésiter à prendre ses bénéfices lorsque la situation s’y prête et non pas attendre au risque que les cours baissent et ainsi perdre de l’argent.

Comprendre le rapport rendement/risque

La rentabilité d’un investissement est relative au couple rendement/risque, dont l’investisseur doit évaluer s’il souhaite faire des bénéfices. Concernant le rendement d’un actif financier, il est proportionnel au risque associé. Ainsi, plus les risques sont importants, plus les rendements le seront également. Sur les marchés financiers, les placements bancaires comme ceux qu’on fait dans les livrets règlementés ont un risque nul et de ce fait, le rendement attendu est de la même manière, presque nul – 0,5 % pour le Livret A. D’un autre côté, certains produits financiers surtout les produits dérivés peuvent avoir des rendements importants et comme vous l’aurez compris, le risque est également à la hauteur de ceux-ci.

Avoir une totale maîtrise de ses émotions

Le but recherché lorsqu’on investit sur les marchés financiers, ce sont les bénéfices et les gains. Ceux souhaitant parier en bourse surtout les débutants se ruent vers différents produits financiers à haut rendement sans penser que derrière il y a des risques. C’est ainsi qu’ils se retrouvent déstabilisés lorsqu’ils essuient une perte à cause de cette méconnaissance des risques. La déception se lit alors dans leurs yeux et cela influence alors leurs décisions lorsqu’ils sont dépassés par les évènements. Ils sont nombreux à ne pas couper leurs pertes en espérant que cela va s’améliorer, et n’hésitent pas à moyenner les prix à la baisse sur une position qui est déjà perdante en pensant se refaire. Mais ce n’est pas la bonne attitude à adopter ni la stratégie à appliquer puisqu’en creusant davantage leurs pertes, ils se retrouvent davantage dans une situation de stress et cela les pousse encore plus vers les mauvaises décisions qui sont influencées par leurs émotions. Le raisonnement est rapidement dépassé par les émotions et les gains espérés se transforment en perte et c’est rapidement la catastrophe dans leur tête. Tout au long du processus d’investissement, il est nécessaire d’avoir du recul sur les évènements et de garder les pieds sur terre tout en étant de marbre face aux retournements de marché et d’autres fluctuations des cours. Il ne faut pas se laisser distraire et tergiverser sur une position déjà perdante en espérant que celle-ci remonte et fasse gagner de l’argent. Le biais des coûts irrécupérable est très fréquent surtout chez les novices et il est important de ne pas tomber dans ce piège.

Avoir un portefeuille boursier diversifié

En bourse, la diversification fait partie des stratégies gagnantes. Et d’ailleurs, comme l’adage le dit, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Cela s’applique aussi sur les marchés financiers à condition que l’on soit un expert dans un domaine spécifique et là ça change la donne. Mais en règle générale, on investira dans différentes classes d’actifs pour éviter de tout perdre si jamais les prévisions ne s’étaient pas réalisées ou s’il y a une situation exceptionnelle. Par exemple, on achètera des actions de diverses entreprises au secteur varié pour les garder à long terme et suivre leurs performances de temps en temps, et on utilisera des titres de créance à court terme (moins d’un an). Sur du moyen terme, on peut opter pour les produits dérivés.

Jouer en bourse virtuellement

De nombreuses plateformes dédiées à l’investissement ainsi que des institutions financières en ligne et différents courtiers proposent aux internautes de jouer en bourse virtuellement. Ils mettent alors à leur disposition un compte démo qui est en fait un portefeuille virtuel avec de l’argent fictif avec lequel ils peuvent investir sur les marchés pour connaître leur fonctionnement et s’entraîner à placer de l’argent.

Pour le faire de manière efficace, il est important de suivre les mêmes méthodes que sur un compte réel. Être méthodique et appliqué est la chose à faire lorsqu’on souhaite apprendre correctement à investir en bourse sur un compte virtuel. Bien évidemment, il faut aussi utiliser une stratégie définie au préalable puis ne pas oublier de se fixer des objectifs de gain avec un taux élevé certes, mais réaliste. Pour un investisseur débutant, son taux de positions gagnantes doit avoisiner les 50 % - 60 % tandis que pour un investisseur qui a déjà performé sur les marchés, avec un niveau intermédiaire donc, le taux d’opérations gagnantes devra dépasser les 60 %.

Décomposition d’un investissement en bourse

L’investissement boursier peut se décomposer en 3 grandes phases qui sont l’analyse boursière comprenant l’analyse fondamentale, la prise de position (entrée sur les marchés par l’intermédiaire d’un ordre d’achat) et l’analyse post prise de position que l’on appelle également débriefing ou report. Bien souvent, les néophytes qui passent par un compte virtuel font l’impasse sur le débriefing. Ils ne prennent pas le temps d’analyser leurs opérations, qu’elles soient gagnantes ou perdantes. Il sera alors difficile pour eux de progresser puisqu’ils ne savent pas comment ils ont gagné ou pourquoi ils ont perdu. Après chaque séance d’investissement, il est recommandé de se créer un fichier dans lequel on mettra toutes les opérations effectuées afin de pouvoir les analyser et en tirer des leçons.

Utilisation des flux financiers

Lorsqu’on joue virtuellement en bourse, le logiciel ou l’application que l’on utilise propose des flux financiers, dont la fréquence d’actualisation varie. Généralement, c’est la version gratuite que les néophytes utilisent pour s’exercer sur les marchés financiers et ils reçoivent alors des mises à jour quotidiennes à hauteur de une fois par jour essentiellement le soir pour la majorité des logiciels/applications. Cela est suffisant pour ceux désirant miser en bourse et qui ont un horizon de placement plus ou moins à moyen-long terme.

Les pièges à éviter quand on joue virtuellement en bourse

Jouer en bourse sur un compte démo nécessite la même rigueur que sur un véritable compte en bourse. Il y a alors des pièges à éviter pour que l’entraînement porte ses fruits, dont les principaux sont le choix du prestataire et les travers émotionnels :

Choix du prestataire Travers émotionnels occasionnés
par l’argent fictif

On retrouve un large panel d’applications et de logiciels qui proposent de jouer virtuellement en bourse. Ceux-ci sont disponibles aussi bien sur Internet via navigateur, sur ordinateur en programme à télécharger ou sur mobile en app. Souvent, ce sont des produits ayant pour seul objectif d’initier les particuliers à des produits dangereux et nocifs. Tout ça pour dire qu’il faut faire attention dans le choix du prestataire de son compte démo et de préférence opter pour les portefeuilles virtuels des banques en ligne, des courtiers en ligne renommés ou encore de grandes applications connues comme ProRealTime et TradingView.

Sur un compte virtuel, il est commun pour les débutants d’utiliser un capital important à profusion sans prendre en compte les règles basiques de l’investissement boursier. Ils sont contents d’acheter et de vendre différents produits et instruments financiers, des actions aux devises, en passant par des trackers, des matières premières ou encore des CFD. Pas de stratégie ni de méthode d’investissement appliquée. Et l’effet de levier est utilisé sans aucune retenue pour multiplier les gains sans se soucier des pertes. Ce sont des travers émotionnels dont il faut se défaire puisqu’ils mèneront seulement les investisseurs à leur perte puisqu’ils ne sont pas rigoureux.

D’autres articles relatifs :

Résumé

Comment jouer en bourse ? La réponse est qu'on ne joue pas en bourse, mais on investit. On peut utiliser le terme jouer, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut prendre cela à la légère. Pour jouer en bourse sans perdre d’argent, il est important de s’appliquer et de suivre des règles bien précises : investir dans quelque chose que l’on connaît, se fixer des objectifs de gain, comprendre le rapport rendement/risque, avoir une totale maîtrise de ses émotions et avoir un portefeuille boursier diversifié. Par ailleurs, il est tout de même possible de jouer en bourse, mais de manière virtuelle, c’est-à-dire sur un compte démo avec de l’argent fictif. Mais là encore, rigueur et application sont de mises pour éviter les déboires, et on suivra les mêmes règles que s’il s’agissait d’un investissement boursier sur un compte réel.

Laisser un commentaire