Formation trading > Trading > trading en ligne

C’est quoi le trading en ligne ?

Qu’est-ce que le trading en ligne et comment pratiquer cette discipline testée par de plus en plus de particuliers ? Le trading est synonyme de bourse, en fait c’est le terme anglais. Il s’agit d’investir de l’argent sur les marchés financiers par l’intermédiaire d’un opérateur en ligne. Ce dernier peut être un courtier en ligne (broker) ou une banque qui se chargera de faire valider les ordres d’achats et de vente des titres financiers. Qui sont les acteurs du trading en ligne ? Comment réussir et comment éviter les pièges tendus par les acteurs mal intentionnés de ce marché ? Comment faire du trading en ligne ? Focus sur tout ce qu’il y a à savoir.

Le trading en ligne
Comment faire du trading en ligne efficacement ?

Définition du trading en ligne

Le trading en ligne, c’est l’action d’acheter et de vendre des titres financiers, tels que des obligations, des actions ou encore des warrants, par l’intermédiaire d’un établissement financier en ligne pouvant être une banque ou un courtier en ligne. En quelque sorte, ces intermédiaires sont des logiciels de trading ou d’investissement en bourse directement accessible depuis Internet. Ils s’opposent aux logiciels classiques nécessitant d’être installés sur un ordinateur. Par ailleurs, le trading en ligne diffère également du trading pouvant se faire par téléphone en appelant directement un conseiller financier.

Le trader en ligne a pour objectif de faire fructifier son capital sur les marchés financiers. Pour cela, il achète et revend les titres financiers qu’il a acquis afin d’en tirer bénéfice ; c’est ce que l’on appelle des plus-values boursières.

Qui sont les acteurs du trading en ligne ?

Ceux qui pratiquent le trading en ligne sont majoritairement des particuliers, mais on retrouve aussi des traders indépendants assurant des opérations depuis leur domicile. Ce sont les traders à domicile. Ils ont besoin d’un intermédiaire pour exécuter leurs ordres de bourse sur les marchés. On peut retrouver deux types d’intermédiaires, lesquels sont les courtiers en ligne ou broker en anglais et les banques. La surveillance des acteurs du marché se fait par l’autorité de régulation des marchés financiers pour chaque pays. En France, c’est l’AMF – Autorité des Marchés Financiers – qui joue ce rôle. Elle est chargée de contrôler les acteurs du marché (prestataires de service) afin de protéger les traders indépendants et les autres acteurs investissant sur les marchés financiers.

Pour récapituler, les acteurs du trading en ligne sont :

  • Les intermédiaires exécutant les ordres d’achat et de vente des investisseurs ; ce sont des courtiers en ligne ou des banques ;
  • L’autorité de régulation des marchés financiers, comme l’AMF pour la France ;
  • Les investisseurs qui peuvent être des traders professionnels ou des traders indépendants connectés à une plateforme de trading.

Les intermédiaires pouvant être dangereux pour son épargne

Comme vu précédemment, pour faire du trading en ligne, il faut passer par des intermédiaires. Ceux-ci peuvent être des courtiers en ligne également appelés brokers ou des banques. Dans le cas des banques, il n’y a quasiment aucun risque si l’on opte pour un établissement situé dans son pays de résidence. Par contre, du côté des courtiers en ligne, on doit faire plus attention puisque certains d’entre eux ne sont pas très honnêtes (surfacturation) voire des escrocs. Il est important de suivre quelques règles pour ne pas tomber dans les pièges des intermédiaires pouvant être dangereux pour son épargne :

  • 1. Choisir un broker préconiser par l’AMF ;
  • 2. Préférer un broker situé dans son pays de résidence ;
  • 3. Fuir les brokers chypriotes ;
  • 4. Opter de préférence pour un broker coté en bourse pour disposer d’un broker en béton armé ;
  • 5. Choisir un broker avec des prix clairs et fixes ;
  • 6. Ne pas écouter les conseils de trading du broker ;
  • 7. Ne pas se battre contre son broker ;
  • 8. Miser petit et tester la rapidité à laquelle l’on peut récupérer son argent ;
  • 9. Analyser le coût de récupération de ses gains ;
  • 10. Analyser la rapidité d’exécution des ordres du broker ;
  • 11. Analyser les produits financiers proposés par son broker ;
  • 12. Comparer les frais de courtage du broker
  • 13. Se méfier des conseillers poussant vers un broker.

Comment trader en ligne ?

Pour trader en ligne comme on l’a vu précédemment. Il est nécessaire de passer par un intermédiaire. En premier lieu, celui-ci se chargera d’ouvrir un compte titre ou un PEA (Plan d’Épargne en Actions) qui contrairement au compte bancaire classique que l’on peut avoir en ligne permet d’acheter, de vendre et ainsi de détenir des titres, tels que des actions. Il pourra ainsi effectuer des opérations en ligne sur une action d’Orange ou de Toral, par exemple, dans le but d’en tirer un bénéfice en la revendant plus cher.

Trading en ligne VS logiciel de trading

Aujourd’hui, il est de plus en plus courant d’installer un logiciel de trading sur son ordinateur pour pouvoir assurer diverses opérations sur les marchés financiers en tant que trader indépendant ou professionnel. On ne passera plus alors en ligne, c’est-à-dire en accédant à une URL d’un courtier en ligne par exemple. Il est à noter qu’un accès à Internet sera tout de même indispensable pour pouvoir recevoir les différentes actualisations des cours de bourse – flux financiers. Certains logiciels disposent de graphiques pouvant être analysées pour passer plus efficacement des ordres de bourse comme le cas de ProRealTime.

Quels sont les styles de trading en ligne ?

Le trading se pratique de différentes manières. On appelle cela le style et il en existe 5 principaux :

  • 1. Le scalping
  • 2. Le day trading
  • 3. Le swing trading
  • 4. Le trading de news
  • 5. Le trading de position

Pour des informations plus détaillées concernant les styles de trading, se référer à l’article : Quel style de trading adopter.

Il faut savoir que le choix du prestataire pour trader en ligne est à considérer en fonction du style d’investissement à suivre puisque certains intermédiaires comme les courtiers en ligne peuvent ne pas proposer les produits adaptés à son style de trading.

Pour faire du scalping en ligne par exemple, on veillera à choisir un intermédiaire rapide puisque le rafraîchissement en temps réel des cours de bourse est primordial pour scalper. Le day trading en ligne nécessite également de la rapidité. Pour le swing trading, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir des flux en temps réel. Il en va de même pour le trading d’actualité et le trading de position ; il n’est pas nécessaire d’acheter des flux en temps réel auprès de son courtier. Par ailleurs, certains courtiers le proposent gratuitement en fin de journée.

Choisir une stratégie de trading en ligne

Il y a de mauvaises façons de commencer une activité de trading. Ce qui compte réellement, c’est que l’on définisse une stratégie à utiliser dans différentes situations et que l’on choisisse des styles ou des produits adaptés à son profil d’investisseur, mais également à ses compétences. Il faut fuir les produits spéculatifs pouvant être dangereux, dont les cours peuvent être très rapides, ce qui est contraignant pour un débutant. Lorsque tout va très vite, il faut savoir analyser et anticiper rapidement, et malheureusement, cela n’est pas donné pour un débutant.

D’autres réponses à vos interrogations et questions sur le trading dans les articles suivants :

Résumé

Le trading en ligne est l’activité consistant à acheter et à vendre des produits financiers sur les marchés par l’intermédiaire d’un courtier en ligne ou d’une banque dispose de comptes de trading. Pour trader en ligne, il est nécessaire d’avoir un compte spécifique, comme un PEA (Plan d’Epargne en Actions) ou un compte titre, qui permettra de détenir les titres financiers à acquérir. Sinon, pour pouvoir opérer efficacement en tant que trader, il convient de se former correctement et de choisir un style de trading adapté à son profil d’investisseur ainsi qu’à son niveau (compétences, connaissances…).

Laisser un commentaire